A l’Habitation Zévallos, du crowdfunding pour sauver notre patrimoine

Je l’ai déjà dit dans un précédent billet, mais je le répète quand même : j’ai de la chance !

Tous les jours, dans mes différentes boites mail, s’accumulent communiqués de presse, newsletters et invitations pour toutes sortes d’événements. Une mine d’informations en somme, que je partage avec plaisir grâce à ce blog, mais encore plus via les réseaux sociaux.

Le « souci » est que, comme j’aime les conférences et les événements qui sortent (un peu) de l’ordinaire, mon agenda se remplit vite. Par exemple, en fin de semaine dernière, il y avait notamment :

  • le Congrès des écrivains de la Caraïbe au Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre 
  • le Salon Madame, grand événement pour la femme, au Palais des Sports du Gosier
  • le rendez-vous Meet English avec pour invité spécial Olivier Bicep de Qualiblue, au Happy Louge Bar à Baie-Mahault
  • la soirée de lancement d’Adopte une brique de l’Habitation Zévallos au Moule.

Au final, j’ai pu me rendre aux deux premiers (même si je n’ai pas assisté à tout, loin de là), mais impossible d’aller au troisième, malheureusement. Quant au dernier, j’y étais et c’est d’ailleurs l’objet de ce billet.

Quand j’ai reçu cette invitation, j’ai tout de suite dit oui.

Pour trois raisons :

  1. L’habitation Zévallos a toujours fait partie de mes monuments préférés. Comme beaucoup, elle m’a longtemps inspiré des craintes, car il se disait qu’elle était hantée et qu’il ne valait mieux pas s’en approcher. Quand nous passions devant en voiture, je la regardais toujours mi-émerveillée par sa beauté, mi-craintive à cause de sa réputation. Même si je l’ai visitée depuis, je n’allais pas rater une occasion de m’y rendre à nouveau !
  2. Une opération de crowdfunding pour restaurer le patrimoine, en soi, cela a retenu mon attention. Je connais surtout des opérations menées par des startups. D’ailleurs, j’en prodite pour glisser que les An sav fès sa, dont je vous ai déjà parlé sur ce blog, en mènent une actuellement. Cliquez ici
  3. Enfin, Isabelle qui m’a fait parvenir l’invitation l’a accompagné d’un gentil mot qui rendait bien impossible de refuser. J’en profite pour la remercier à nouveau.

Et donc, samedi dernier, j’étais à l’Habitation Zévallos et j’ai passé un bon moment.

Assistance nombreuse et chaleureuse, belle ambiance assurée par un duo chanteur et musicien, cocktail très sympathique, vraiment la soirée fut belle. Cependant, venons-en à l’essentiel, la raison de cet événement.

Comme je l’ai dit plus haut, Adopte un brique est une opération de crowdfunding, c’est-à-dire de financement participatif. L’objectif de l’association « Les amis de  Zévallos » est de récolter le maximum d’argent afin de pouvoir effectuer les travaux indispensables pour sauver la cheminée de l’Habitation. Celle-ci est en danger, comme vous le montre la photo de couverture.

Et pour s’assurer d’une belle médiatisation de cette opération de financement, elle a choisi pour parrain Jordan Rizzi, l’animateur bien connu de Guadeloupe 1ère

Comme il est moulien et compte tenu du projet, il ne pouvait qu’accepter. Il était d’ailleurs présent lors de cette soirée et a fait le « show ».

Alors qu’Isabelle avait précisé que l’on pouvait donner à partir de 20 euros, Jordan Rizzi a déclaré :

« Vous pouvez donner davantage d’autant que c’est déductible d’impôt ! J’ai vu des belles voitures sur le parking, je sais que vous pouvez. Je prêche à des convaincus. »

Rires dans le public. Et nombre de personnes ont bien compris le message. Elles ont sorti carnets de chèques, espèces et cartes bancaires. Un succès. Elles ont ainsi acheté une brique et « concrétisé l’expression ‘apporter sa pierre à l’édifice’ ». 

Je vous invite à faire de même, en vous rendant sur le site Adopte une brique.

Et je ne peux conclure ce billet, sans faire un clin d’oeil à l’Habitation Zévallos et ses trésors patrimoniaux.

A noter que le stand en photo ci-dessus a été réalisé bénévolement par Benjamin Feuilloley, artisan tailleur de pierre, afin d’offrir  au public une présentation des métiers de la pierre.