A l’heure des au revoir : 2 ans de TEDxPointeàPitre en 10 points clés

Après deux années passées au sein de l’équipe de TEDxPointeàPitre, j’ai décidé de tourner la page.

Cependant, je ne pouvais le faire, sans vous confier ce que j’ai tiré de cette expérience associative, bénévole, sans vous raconter les principaux hauts et bas, en 10 points clés.

1. Communication

Communiquer de manière honnête, efficace et continue, c’est un métier prenant, exigeant. Je le savais déjà, car j’ai le privilège de compter parmi mes amis, Axelle Kaulanjan, une Guadeloupéenne aux multiples talents (je vous invite à lire son billet de blog sur le bénévolat). En terme de communication, j’ai toujours eu la certitude, de par son expérience professionnelle, qu’elle était douée. Mais j’avoue avoir été soufflée par ses plans com’ pour lancer et implanter durablement TEDxPointeàPitre à l’échelle locale, régionale. J’ai été bluffée par sa capacité à mobiliser les médias et à les convaincre qu’ils rateraient quelque chose d’exceptionnel s’ils ne venaient pas couvrir l’événement.

La première année, nous avons piloté la com’ en binôme et tout s’est déroulé au mieux.

Pour cette seconde année, Axelle étant hors du département, je suis devenue la pilote de la communication et cela a été beaucoup moins facile de mettre à exécution son plan, par manque de moyens humains et financiers principalement. Pardon, Axelle ! 😉

Mes remerciements à Jessica Brudey et à Sophie Jugniot, membres du groupe com’, qui ont redoublé d’efforts aux moments cruciaux et ont toujours eu une attitude positive et déterminée, malgré les embûches.

J’ai retenu que, même si tu es bénévole, en matière de communication, tu dois toujours agir en professionnel, car sinon, tu encours le risque d’essuyer quelques échecs. Pour autant, nous avons fait de notre mieux et le second point de ce billet tend à prouver que nous n’avons pas fait si mal.

2. Réseaux sociaux

TEDxPointeàPitre 2015 et 2016, c’était avant tout de l’information et de la communication via les réseaux sociaux alimentés par Axelle et moi la première année ; puis Jessica Brudey et moi la seconde année, Axelle s’occupant de la modération des commentaires. Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, LinkedIn, Google +, Flickr… TEDxPTP est présent sur toutes les plateformes majeures.

En deux ans, nous avons ainsi réussi à atteindre des dizaines de milliers de personnes en Guadeloupe, dans la Caraïbe, aux quatre coins du monde. Les vidéos des talks de 2015 comptabilisent quelque 40 000 vues. Nous avons fait en sorte que TEDxPTP s’installe sur la scène régionale comme un événement caribéen intéressant, inspirant, à suivre notamment via le net. Une belle et grande satisfaction !

Merci aux membres de l’équipe, aux speakers, partenaires, influenceurs et à toutes les personnes qui ont joué le jeu de relayer les contenus #TEDxPTP pour « amplifier l’effet papillon » en 2015, pour faire connaître « l’île des possibles » cette année.

Je transmets la tâche de gérer tous ces comptes avec soulagement, car c’est un travail fort chronophage, mais surtout avec le sentiment du devoir bien accompli. 

3. Equipe associative

J’ai l’habitude de travailler en équipe, dans le cadre de la conception et de la réalisation de magazines. Cependant, c’était une première pour moi en tant que bénévole, en milieu associatif. Il y aura eu des hauts, mais aussi beaucoup de bas.

J’ai pu apprendre mes limites. Par exemple, je respecte le fait que quelqu’un dise qu’il ne peut pas faire une tâche, pour une raison ou une autre ; mais je ne supporte pas qu’une personne assure qu’elle va la faire et qu’en définitive, elle ne la fasse pas ou mal, sous prétexte qu’elle n’en avait plus envie. L’erreur, l’oubli, l’empêchement sont humains. Moi-même, je ne peux dire que cela ne m’est jamais arrivé durant ses deux années de TEDxPointeàPitre. Cependant, le « je m’en fichisme », même en tant que bénévole, je trouve cela insupportable. 

Autres aspects qui rendent impossible, selon moi, toute collaboration saine : le manque de respect et de considération pour le travail d’autrui, la mauvaise foi, et comble de tout, l’injustice. 

Durant cette « expérience » #TEDxPTP, j’ai donc perdu quelques « amitiés », sans guère de regret, puisque j’en ai gagné d’autres. Je connais notamment deux jeunes femmes, Elodie Elbourg et Sarah Tannous, qui ont oeuvré jusqu’au bout pour faire de TEDxPointeàPitre une expérience mémorable pour le public. Mesdames, vous avez été formidables !

Je ne citerai pas tous les membres de l’équipe que je ne connaissais pas avant et que j’apprécie beaucoup maintenant. Je les remercie pour les bons moments partagés, pour le travail abattu. Nous avons discuté, parfois « bataillé », mais quasi toujours fini par trouver un consensus. Là était bien l’essentiel.

equipe-tedxptp-2-mylene

De gauche à droite, Lucie, Agnès, Sarah, Ihsen, Nadège, Elodie, Axelle, moi-même, Sylvia et Jessica. Merci Mesdames ! #TeamTEDxPTP – Photo : HappyMan Photography

4. Voix

Je ne fais définitivement pas partie de ceux qui parviennent à suivre des ordres, sans dire mot, alors même qu’ils sont en désaccord.

Dans le cadre de TEDxPointeàPitre, la première année, il y a eu une belle collaboration entre les membres de l’équipe, avec ce sentiment que chacun pouvait s’exprimer et, ne serait-ce que faire entendre son point de vue.

La seconde année, avec l’équipe élargie, beaucoup moins. J’ai eu du mal à m’adapter au changement de dynamique, si bien que mon malaise a grandi au fil des semaines, parce que, tout simplement, je n’avais pas « signé » pour cela. Mettre à exécution des décisions discutables, sans argumenter, ce n’est pas mon « truc », d’où quelques incompréhensions et tensions.

Je suis journaliste indépendante et blogueuse. Il m’apparait essentiel, quelle que soit la structure, de faire entendre sa voix. Néanmoins, de guerre lasse, j’ai baissé le volume de cette voix pour que l’organisation de TEDxPointeàPitre se fasse dans une relative sérénité.

Cependant, ce que j’ai accepté de faire cette année, je ne le referai pour rien au monde.

5. Coups de coeur

Grâce à TEDxPointeàPitre, j’ai rencontré des gens extraordinaires. Je pense à Magalie Pigeon, David Couvin et Daniella Jacques, qui ont été speakers pour TEDxPTP, que je ne connaissais pas personnellement avant et dont j’ai été la référente. Référent, cela veut dire que l’on essaye de faire au mieux pour transmettre aux intervenants les informations sur l’organisation de l’événément, pour les aider concernant leur intervention, mais surtout pour les rassurer et leur expliquer que, de toute manière, ils seront très bien. Et ils l’ont été. Je les remercie de leur confiance.

J’ai aussi apprécié d’échanger avec tous les autres speakers, de passer des moments privilégiés avec certains. Quels parcours, quelle énergie, quelle richesse !

Un de mes plus beaux souvenirs restera le découpage des lettres TEDx. Cela avait un côté magique que je garderai longtemps en mémoire.

Je n’oublierai pas non plus tous les éclats de rire et les moments de complicité avec les uns et les autres. Je crois bien que c’est ce qui me manquera le plus.

6. Tensions

Organiser TEDxPointeàPitre, cela n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Bien au contraire. Vous l’aurez compris. Démarcher et convaincre les partenaires pour l’événement a été plus que difficile pour ceux qui en avaient la charge, avec de grandes conséquences sur le budget.

Côté com’, nous avons disposé d’un montant très limité, mais cela nous a poussé à développer notre créativité. J’en profite pour saluer Kevin de NOKEV Création, qui est un professionnel de talent. Il a réalisé les visuels que nous lui demandions avec une telle rapidité et efficacité que j’en étais soufflée. Et malgré mes demandes « sous pression », il a fait preuve d’une grande compréhension. Merci Kevin !

Remerciement aussi à Guillaume, alias Happyman Photography, photographe renommé qui a accepté de couvrir l’événement cette année pour nous. Ses photos sont magnifiques. Guillaume, don’t change, please !

Je dois également vous raconter une mésaventure : nous avons perdu le site 2015 de TEDxPointeàPitre ! Un problème d’hébergeur ou que sais-je… Panique à bord ! Heureusement, nous avions fait des sauvegardes ; mais voilà pourquoi beaucoup de textes publiés dans le cadre de la première édition ne sont pas sur le site actuel. J’en suis fort triste. Merci à Laurent pour le travail qu’il a effectué et qui a permis de mettre le nouveau site de TEDxPTP en ligne rapidement.

7. Contenus 

J’ai écrit des pages et des pages pour TEDxPointeàPitre. Pour alimenter le site web, et notamment son fil d’actualités : annonces d’événement, interviews, récap’ (résumés)… Pour les dossiers de présentation. Pour les livrets remis au public. Pour la newsletter. Pour les fiches d’information pour les speakers. Pour les mots de remerciement. Etc. A chaque fois, une longue réflexion, des mots pesés et des heures et des heures passées à écrire, réécrire, relire, pour éviter de faire une malheureuse erreur.

L’exercice qui m’a le plus plu a été de rédiger les portraits des speakers. Ils ont fait tant de belles choses ! Je remercie particulièrement Hélène Migerel pour ses mots très touchants concernant le texte que j’ai écrit pour la présenter. Je les garderai toujours en moi.

Pour cette deuxième année, nous avons aussi réalisé des dizaines de visuels. J’ai désormais une nouvelle corde à mon arc. Encore bravo à Sophie et à Jessica pour toutes les idées, si bien exécutées. 

Nous avons fait tout cela, en suivant les mêmes priorités : respecter les nombreuses règles TED/TEDx et l’esprit #TEDxPTP. Nous n’avons pas été toujours tous d’accord sur ce qu’implique cet esprit, mais pour moi, il rimait principalement avec information et inspiration. 

8. Partage

Beaucoup d’amis, de connaissances, m’ont demandé pourquoi je m’investissais autant, gratuitement, pour TEDxPointeàPitre. En définitive, je crois bien que je voulais que la Guadeloupe propose une vitrine belle, internationale, mettant en valeur la Caraïbe et ses habitants.

Oui, je n’ai pas gagné d’argent. Vu le temps et l’énergie investis pour les réunions, la communication et l’organisation, j’en ai même perdu. Mais je quitte l’équipe de TEDxPointeàPitre avec le réel sentiment d’avoir essayé jusqu’au bout d’atteindre un objectif, obtenu quelques succès et surtout de ne pas partir sur un échec.

Je ne peux dire combien de mails, de messages via les réseaux sociaux, que j’ai reçus de gens enthousiastes, ayant l’envie de participer à l’expérience, de contribuer à changer le monde. Ils furent très nombreux.

Je sors donc riche de ces deux années de TEDxPTP !

9. Changement

tedx

Avec Fabrice et Axelle.

J’arrive à la fin de ce billet fort long, mais cela était obligatoire pour raconter ces deux ans de bénévolat #TEDxPTP et vous me pardonnerez donc pour cette fois.

En résumé, je n’ai pas compté les heures pour TEDxPointeàPitre. Je ne suis pas la seule dans l’équipe, bien sûr. Avec cette organisation, ainsi que la communication liée, ces dernières semaines, le temps était devenu une denrée rare que je chérissais. Mener activités professionnelle et bénévole en parallèle, ce n’est pas de tout repos !

Je remercie ma famille, mon entourage, pour leur soutien.  Clin d’oeil appuyé à mon cousin Fabrice David, que j’ai embarqué dans l’aventure #TEDxPTP cette année. Fabrice, merci pour ton écoute attentive, ta patience, ton investissement. Tu es une personne en or !

TEDx promeut le changement. Je crois que, oui, il faut que ça change ! Et cela commence par prendre les décisions qui s’imposent, au bon moment. Ce moment est arrivé. 

citation-daniella-jacques-jpg

Une citation marquante du talk de Daniella Jacques, speaker #TEDxPTP 2016.

10. Clap de fin

Participer à l’organisation de TEDxPointeàPitre pendant deux ans fut très intense et il était donc vraiment temps pour moi de passer la main. Je remercie l’équipe pour la confiance accordée et lui souhaite une bonne continuation.

Merci pour le partage
  •  
  • 6
  • 26
  • 4
  •  
  •  
  •  
    36
    Partages
  •  
  • 6
  • 26
  • 4
  •  
  •