TOP

Avec POMLA, Apple + occasion + Guadeloupe = trio gagnant

  • 72
    Partages

Le titre de ce billet est un clin d’oeil pas du tout subtil à un autre, publié il y un peu plus d’un an : « Pour Kurt Fabroni, Apple + Caraibe = duo gagnant ».

Cela m’est apparu logique, puisque j’ai récemment à nouveau interviewé Kurt Fabroni, histoire de faire un bilan sur ses derniers mois écoulés, mais aussi pour évoquer un nouveau projet dans lequel il a réussi à m’embarquer.

Reprenons. Kurt Fabroni est un as d’Apple.

Il a travaillé dans des Apple Store, à Paris et à Montréal. Il possède plusieurs certifications Apple. Il donne des formations Apple dans le cadre de NS Evolution, sa société qu’il a créée fin 2016.

Pour Kurt Fabroni, Apple + Caraibe = duo gagnantD’ailleurs, NS Evolution, un an et demi plus tard, où cela en est ? Réponse de Kurt Fabroni.

« Notre agence de conseils et de formations a bien été accueillie par les clients. Nous avons choisi de ne pas faire de publicité traditionnelle, mais de privilégier la communication sur les réseaux sociaux et le réseautage, en intégrant des associations comme GuadeloupeTech et Jeunesse Outremer. Nous avons aussi participé au 1er Salon du numérique.

Nous avons lié des partenariats, notamment celui avec le Café Doxa (ndlr : espace de rencontre et de coworking qui était situé aux Abymes) qui nous a permis de pouvoir proposer 3 ateliers de formation d’1h30, par semaine, pour 6 personnes. De plus, chaque premier week-end du mois, nous organisions un stage de deux jours sur des applications Apple professionnelles. Nous avions donc des rendez-vous réguliers, même si la fréquentation n’était pas assez dense, du fait que nous ne faisions pas de publicité grand public.

En janvier dernier, le Café Doxa a fermé, d’où l’arrêt de nos ateliers. Cependant, cela a été une année porteuse, car nous avons pu tester nos services. Et concernant le suivi client, nous n’avons pas fait les choses à moitié : système de réservation en ligne, standard pour collecter les informations. »

« Nous avons réussi à nous faire une place localement, mais aussi sur internet, puisque si vous tapez ‘formation Apple Guadeloupe’, nous apparaissons sur la première page. »

« Economiquement, nous n’avons pas gagné d’argent, compte tenu des investissements nécessaires. Néanmoins, nous sommes globalement satisfaits. »

NS Evolution, c’est désormais deux services principaux : conseils en entreprises et formations à domicile et par internet. Par ailleurs, Kurt Fabroni entend renouveler une offre qu’il a lancée l’an dernier en liant des partenariats avec des revendeurs de matériel d’Apple : un appareil acheté, une formation offerte. « La plupart des gens étaient étonnés par cette opération, se demandaient même si elle était vraie, mais ils ont été très satisfaits par la suite. Nous allons donc la proposer à nouveau. »

En résumé, en quelques mois, Kurt Fabroni et son équipe n’ont pas du tout chômé. Et ils ne comptent pas du tout se reposer sur leurs lauriers. Bien au contraire.

Et en mars dernier, POMLA vit le jour… 

Lors de notre premier entretien, l’an dernier donc, Kurt avait évoqué un projet secret qui devait changer la donne. Cependant, il ne souhaitait pas en dire plus à l’époque et avait donc juste livré un indice : il voulait rendre accessibles les machines Apple au plus grand nombre.

Ce n’était pas des paroles en l’air ! Son projet a vraiment pris forme. Son nom : POMLA

 

Flashback. Il y a quelques mois, Kurt Fabroni m’a contacté en m’expliquant qu’il comptait lancer une boutique en ligne de matériel Apple d’occasion et que, pour ce faire, il souhaitait monter une équipe de personnes utilisatrices d’Apple et motivées à l’idée de concrétiser ce projet. Et il m’a demandé d’en faire partie !

J’y ai beaucoup réfléchi et finalement, j’ai accepté d’être l’un des co-fondateurs, convaincue par la pertinence du projet mais surtout par les compétences, l’ambition et la conviction de Kurt. Depuis quelques semaines, je fournis donc du contenu rédactionnel et visuel pour le site, des conseils pour faire en sorte que POMLA soit de plus en plus connu du grand public. En somme, je donne de mon temps et de mon savoir, sans être rémunérée en retour.

Maintenant que vous connaissez mon niveau d’implication, il est bien temps que je vous en dise plus sur le projet lui-même.  

Kurt Fabroni a eu l’idée de POMLA, parce qu’il souhaitait que tous les Guadeloupéens puissent accéder aux produits Apple.

« De manière économique, écologique et éco-responsable, la meilleure solution était de rester dans cet état d’esprit de transmettre quelque chose, d’où l’idée de récupérer des appareils d’occasion et les vendre à quelqu’un qui n’aurait peut-être pas eu les moyens d’acheter un neuf ou en aurait acquis un trop cher par rapport à sa bourse. »

POMLA est donc une boulique en ligne où il est possible d’acheter, de vendre, de louer des produits Apple, de l’iMac à l’iPad, en passant par le Macbook et l’iPhone, bien sûr. Cela instaure un cercle vertueux, puisque certains gagnent de l’argent en vendant, d’autres achètent à des tarifs bien moins élevés que prévus.

« Nous permettons ainsi à ceux qui le veulent de découvrir plus facilement les produits Apple, via l’occasion, qui implique moins de risques d’un point de vue financier. »

Effectivement, les produits Apple sont réputés pour leur cherté. Kurt Fabroni comprend cela, mais avance que la qualité et la finition ont aussi un prix. Cependant, j’avoue que j’ai trouvé cela dur de devoir payer autant d’argent afin d’être bien équipée pour travailler. Je ne suis pas une addicte d’Apple – je n’ai d’ailleurs ni iPad ou iPhone, mais professionnellement, je n’imagine me passer ni de mon iMac, ni de mon Macbook. J’ai essayé les PC, cela n’a pas été du tout concluant ! Et je ne suis pas encore prête à passez à Ubuntu et autres.

Et pour ceux qui veulent tester, il est possible de louer. Par exemple, grâce à POMLA, je dispose depuis quelques jours d’un iPad mini 4. Je vais enfin pouvoir enfin déterminer s’il m’en faut vraiment un ou si cet investissement n’est pas utile !

Autre aspect de POMLA que j’ai tout de suite apprécié : l’ambition de fournir un service global que ne renierait pas Apple. Il ne s’agit donc pas d’être une simple boutique en ligne. Une de plus, me direz-vous ! Pour faire court, il y a tout un processus pour faire en sorte que l’appareil soit bien diagnostiqué et, si nécessaire, remis en état, mais ni modifié ni reconditionné.

Ensuite, pour les acheteurs, la livraison à domicile et l’installation sont gratuites. Enfin, si l’appareil n’est plus sous garantie Apple, POMLA offre une garantie d’un mois minimum. Professionnalisme et suivi client sont donc deux valeurs centrales.

Un projet amené à devenir encore plus grand…

La boutique n’est en ligne que depuis un peu plus d’un mois, donc difficile de faire un bilan. Toutefois, l’équipe de POMLA en fera dans quelques semaines, afin de savoir si ce projet est une réussite. Dans ce cas de figure, il sera décidé de créer une entreprise à part entière, car pour le moment POMLA est intégré dans l’entreprise de Kurt Fabroni, NS Evolution.

« Nous avons un fonctionnement de startup. L’idée est de trouver des investisseurs/partenaires qui croient en ce projet et qui nous apporteront les fonds nécessaires pour développer la boutique, acheter plus de produits, proposer plus de services (paiements en plusieurs fois, envois postaux, etc.) ».

POMLA recherche donc des financements, mais aussi des conseils concernant les aspects juridiques, comptables, etc dans le cadre de partenariats/investissements. Avis aux intéressés !

Pour finir, deux infomations incontournables :

  1. POMLA, c’est une équipe de « personnes appréciant les produits Apple mais surtout croyant qu’il est important que les Guadeloupéens puissent y accéder », selon Kurt Fabroni. Il y a 8 co-fondateurs, qui ont investi de l’argent et/ou mis à disposition leurs compétences tous bénévolement y compris Kurt.
  2. POMLA, « la pomme » en créole, un nom simple et évocateur. « Le nom même de cette boutique a été choisi par les utilisateurs d’Apple en Outre-Mer. Je l’ai trouvé, mais j’avais 7 autres options que j’ai soumises au public via un sondage. Plus de 500 personnes en Outre-mer y ont répondu. Et c’est POMLA qui a récolté le plus de voix ».

Pour conclure, croyez-moi, il y a encore beaucoup de choses en préparation pour POMLA. Vous n’avez pas fini d’en entendre parler.

Commentaires (2)

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.