En balade dans les rues caribéennes

Voyager dans la Caraïbe n’est pas si facile, bien que la majorité des territoires ne soient qu’à quelques heures, voire quelques minutes, en avion les uns des autres.

Les raisons ? La cherté des prix des billets d’avion, les lacunes en terme de rotations aériennes intercaribéennes, mais aussi d’autres problématiques présentées par certaines compagnies régionales.

Ne vous fiez pas à ce premier paragraphe, ce billet sera léger. 

J’écrivais donc que voyager dans la Caraïbe n’est pas toujours facile, mais, une fois sur place, quel plaisir !

Ce que j’apprécie le plus, c’est ce sentiment mêlé de dépaysement et de familiarité. A Sainte-Lucie, la Barbade, Antigua…  Je parcourais certaines rues pour la première fois et pourtant j’avais l’impression d’être en terre connue. Peut-être est-ce grâce à la mer des Caraïbes non loin, à la végétation tropicale, à l’architecture de certains bâtiments, aux monuments historiques ?

Et là-bas, alors que j’échangeais avec les habitants en anglais, que je peinais à comprendre leur créole différent du mien, j’avais tout de même l’impression de parler à des compatriotes, parce que leur manière de s’habiller, de bouger, leurs références culturelles m’étaient si familières.

Cependant, familiarité n’empêche nullement étonnement et/ou ravissement. En voyage, aux jolies plages, aux beaux paysages naturels, je préfère les villes et leurs particularités architecturales ou autres. Et dans la Grande Caraïbe, il y a tant à voir, en la matière ! La preuve par l’exemple, avec ces quelques clichés pris dans trois îles caribéennes.

A San Juan, la capitale de Porto Rico, Etat libre associé aux Etats-Unis, il y a tant de couleurs, de contrastes architecturaux, de détails à admirer. Il me semble n’avoir vu que des bribes, lors de mon séjour.

San Juan

A Willemstad, la capitale de Curaçao, Etat autonome des Pays-Bas, comment ne pas être émerveillé ! Là aussi, que de couleurs !

Curacao

A Charlotte Amalie, la capitale de Saint Thomas, l’une des trois Îles Vierges américaines, ce sont les nombreuses et magnifiques sculptures qui ont retenu mon attention.

Saint-Thomas

Bien sûr, ce n’est qu’une sélection. La Caraïbe est si grande, les territoires si nombreux ! J’aurai l’occasion d’en reparler…