Comme annoncé dans mon billet précédent, j’étais en Martinique ces mercredi et jeudi, dans le cadre d’un séminaire sur l’employabilité des jeunes dans ce département, organisé par l’association D’Antilles et D’Ailleurs. Je reviendrai largement dans les jours à venir sur le séminaire en lui-même, sur ce que j’ai vu de marquant et retenu.

Cependant, puisque je suis rentrée tard, hier soir, et que la fatigue allait m’empêcher de rester bien longtemps devant mon clavier, j’ai décidé de commencer ma série de billets par un texte léger. D’ailleurs, il s’agit moins d’écrits que de photos, puisque je vous livre mes 5 coups de coeur (principalement) en images.

1. Le grand homme à l’aéroport

Je suis arrivée mercredi, très tôt, à l’aéroport Aimé Césaire. Il n’y avait pas grand monde. Et comme j’avais un peu de temps devant moi, je suis allée saluer le grand homme. Aimé Césaire. Incontournable.

2. La magnifique nature à Fonds-Saint-Denis

Une activité du séminaire, à laquelle je consacrerai un billet spécial, se déroulait à Fonds-Saint-Denis. Eh bien, l’environnement m’a rappelé celui de L’Habitation la Grivelière ! J’ai vraiment aimé la verdure, les fleurs, le cadre. Superbes.

3. La splendide bibliothèque Schoelcher

Je ne suis pas la première à m’extasier devant elle, à la photographier, mais je n’ai pas pu m’en empêcher. J’aime beaucoup les bibliothèques et celle de Schoelcher, située à Fort-de-France, est vraiment très jolie. Un bijou.

4. Les belles oeuvres d’Un Oeuf, maison d’artistes

Au centre-ville de Fort-de-France, qui est très agréable d’ailleurs, il y a cette maison très colorée, Un Oeuf. Et devant, les poteaux sont aussi très joliment peints. Il parait que cette maison va fermer (ou l’est déjà), par manque de financements. 

5. Le charmant restaurant Le Vieux Foyal

Juste avant d’aller à l’aéroport, nous avons déjeuné à Fort-de-France, tout près d’Un Oeuf. Le restaurant Le Vieux Foyal m’a tapé dans l’oeil : le cadre extérieur et intérieur, l’accueil, les mets. Dans cette maison centenaire, tous les jeudis, viennent jouer des artistes connus ou moins connus, de manière improvisée. J’espère pouvoir un jour y retourner, pour voir et écouter cela.

Ah, les voyages !

Il suffit de monter dans un avion, de faire 30 minutes de vol, de poser les pieds sur un autre territoire, pour voyager. L’ailleurs est si vivifiant ! Je me le dis souvent : voyager devrait être obligatoire, au moins une fois par an.

Bientôt, je publierai trois billets sur le séminaire qui fut très riche et intéressant. Je remercie d’ores et déjà l’équipe D’Antilles et D’Ailleurs, mais aussi tous ceux que j’ai croisés lors de mon court séjour en Martinique. J’en suis repartie inspirée.