Le 7e sommet des Amériques, qui s’est déroulé, début avril, au Panama, a fait l’objet d’une couverture médiatique exceptionnelle, du fait de son caractère historique. 

Dans la continuité du rapprochement avec les Etats-Unis, Cuba a accepté de participer pour la première fois à ce sommet qui réunit des chefs d’Etat nord-américains, latino-américains et caribéens.

Raul Castro, le président cubain, était non seulement présent, mais il a en plus rencontré Barack Obama, son homologue américain.

Historique, la poignée de mains entre les deux hommes a été relayée par les médias à travers le monde.

Les présidents cubain et américain ont discuté durant de longues minutes sur les sujets de tension entre leurs pays, parmi lesquels les droits de l’homme et la liberté de la presse.

« Tout peut se discuter si cela se fait avec beaucoup de respect pour les idées de l’autre », a affirmé Raul Castro, durant la rencontre avec la presse qui a suivi cet échange.