Les Caribéens n’ont pas manqué de saluer la mémoire de deux figures politiques disparues toutes deux le 9 avril 2014 : le jamaïcain Norman Girvan, décédé à l’âge de 73 ans, et le tobagonien Arthur Napoléon Raymond Robinson, qui s’est éteint à 87 ans.

Norman Girvan était un intellectuel, spécialiste en économie du développement, notamment connu pour ses ouvrages sur l’intégration de la Caraïbe dans le marché mondial. Caribéaniste confirmé, il a été le second secrétaire général de l’Association des Etats de la Caraïbe de 2000 à 2004.

Arthur Robinson fut Président de la République trinidadienne de 1997 à 2003. Premier ministre de Trinidad-et-Tobago de 1986 à 1991, il restera aussi dans les mémoires pour avoir résisté au coup d’Etat de juillet 1990, mené par un groupuscule extrémiste. Membre du parlement de la Fédération des West-Indies au début des années 1960, il a introduit l’idée d’un marché commun à la Caraïbe, aujourd’hui matérialisée par le Caribbean Single Market and Economy.