Le Venezuela, présidé par Nicolas Maduro, traverse une grave crise économique depuis quelques mois, en raison notamment de la chute des prix du pétrole, principale source de revenus de ce pays.

Compte tenu de ces difficultés, revient régulièrement dans l’actualité la possibilité d’une remise en cause, voire d’une suppression, de Petrocaribe, un accord qui permet à certains pays caribéens d’acheter du pétrole au Venezuela à des conditions avantageuses.

Cependant, le gouvernement vénézuélien a toujours déclaré que PetroCaribe serait maintenu.

Il l’a, à nouveau, confirmé, début avril, par la voix de Bernado Alvarez, le président de PetroCaribe.

Mis en place en 2005 par Hugo Chavez, le précédent président vénézuélien, PetroCaribe représente une manne économique pour les territoires bénéficiaires. Toutefois, ce système entretient aussi un lien de dépendance avec le Venezuela. 

S’ils veulent développer des solutions énergétiques alternatives, les pays caribéens peuvent compter sur le soutien des Etats-Unis, a indiqué Barack Obama, à l’occasion de son déplacement officiel, en Jamaïque, en avril.