Guadeloupe : Qualiblue, cette nouvelle startup qui relie artisans et particuliers

Cela fait plusieurs jours que je voulais vous parler de Qualiblue. 

Cette startup guadeloupéenne, lancée début avril, a pour ambition de relier les artisans et les particuliers (propriétaires ou locataires), via une plateforme web sur le modèle de Airbnb.

Pourquoi évoquer cette startup-là plutôt qu’une autre ? Mais… parce que ! Plus sérieusement, j’ai trois bonnes raisons :
1. Il n’y a pas tant de startups que cela en Guadeloupe et celles dont j’ai entendu parler – Foodîles, AllMol, notamment – sont déjà bien médiatisées. Autant en faire découvrir une nouvelle.
2. Ensuite, l’artisanat en Guadeloupe est une thématique que je connais bien, vu que je m’occupe d’Artisanat Guadeloupe, magazine de l’artisanat et de l’économie locale. Beaucoup d’artisans de l’archipel ont un savoir-faire impressionnant et sont souvent animés d’une passion intacte, malgré les embûches.
3. Enfin, le créateur de cette startup est Olivier Bicep, un ami certes, mais surtout un Guadeloupéen dont j’apprécie l’envie d’entreprendre et surtout la soif d’apprendre.

Qu’est-ce qui a poussé Olivier, 34 ans, directeur commercial de Générale des énergies solaires, une entreprise qui distribue et installe des produits solaires, à créer Qualiblue ?

Une idée, tout simplement. 

« De part mon métier, je rencontre beaucoup de clients, propriétaires immobiliers, qui me demandent si je connais des carreleurs, des électriciens et d’autres corps de métier. J’ai commencé à réfléchir sur la manière d’aider, de rendre service à ces clients. J’avais un bon carnet d’adresses, des collaborateurs qui travaillent avec des gens compétents, mais aussi des propriétaires qui me donnaient des contacts. Cependant, comment faire pour réunir toutes ces informations sur une même plateforme ?

L’idée m’est venue en préparant un voyage sur la côte Est des Etats-Unis, il y a quelques mois. Je devais partir tout seul, pendant un mois, et comme je ne connaissais personne là-bas, une amie m’a conseillé d’aller sur Airbnb (un site mondial de locations de logements à grand succès). J’ai tout organisé via ce site et j’ai été surpris de noter combien l’expérience, les commentaires des utilisateurs concordaient avec les miens. J’ai aussi utilisé le site Yelp et j’ai trouvé cela intéressant de pouvoir avoir l’avis de vrais gens.

C’est la combinaison des deux – mon questionnement et mon expérience avec Airbnb et Yelp – qui m’a amené à avoir l’idée de créer une plateforme web pour que les Guadeloupéens disposent d’un outil simple, efficace, rapide, pour choisir des prestataires dans le cadre de leurs projets de construction, de rénovation. »

Voilà donc comment est née l’idée de Qualiblue qui permet ainsi aux particuliers de contacter différents professionnels pour demander des devis et faire réaliser leurs travaux. Mais pour moi, le plus intéressant est qu’ensuite, ils peuvent laisser un commentaire sur le travail effectué.

Et pour les professionnels, l’iintérêt est simple : avoir davantage de clients facilement et de manière peu coûteuse, à condition que leurs notes et les commentaires sur leurs prestations soient bons.

Avoir un concept en tête, c’est bien, mais pour le concrétiser, comment Olivier a-t-il fait, vous demandez-vous peut-être ?

« Je travaille sur ce projet depuis six mois. Durant cette période, j’ai d’abord effectué une étude de marché en interrogeant des propriétaires sur leurs attentes (rapidité, devis), les partenaires (prospection), et je continue à le faire pour améliorer la qualité du service rendu par Qualiblue.

J’ai ensuite rédigé un cahier des charges pour la création du site. La plateforme a été conçue et mise en place en trois mois. Nous avons beaucoup travaillé pour adapter le site aux besoins des clients et des prestataires. Nous l’avons finalement lancé le 7 avril.

J’ai créé ma startup au mois de mars. J’ai choisi ce modèle, car nous sommes dans l’innovation et notre objectif est de proposer une plateforme gratuite, accessible à tous, qui rende service aux clients utilisateurs. Nous demandons simplement une participation aux artisans partenaires lors de l’inscription, puisque nous avons des charges à honorer. »

Idée ? Ok. Création ? Ok. Lancement ? Ok. Et maintenant ?

« Nous continuons à améliorer la plateforme, pour qu’elle puisse être utilisée par le plus grand nombre en Guadeloupe, par exemple le 6 mai dernier, nous avons sécurisé le site pour les utilisateurs en le rendant https, afin de garantir la confidentialité des informations partagées. A moyen terme, nous aimerions nous étendre à la Martinique et à la Guyane. A plus long terme, à nous, la Caraïbe, voire le monde. »

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Olivier : contact@qualiblue.com et via la page Facebook de Qualiblue.