TOP

Pourquoi j’aimerais passer une journée avec chacune de ces 10 boss ladies du numérique

  • 61
    Partages

Depuis quelques mois, je travaille sur un nouveau format, né d’une collaboration avec Axelle Kaulanjan, une amie, ancienne journaliste, excellente communicante. J’ai déjà parlé d’elle sur ce blog, à quelques reprises, donc je m’arrêterai là.

Un nouveau format, je disais. Objectif Boss Lady.

Un podcast dédié aux femmes qui entreprennent. Chaque mois, nous recevons une, un ou des invités pour évoquer un thème précis, lié à l’entreprenariat, plus généralement à la concrétisation de projets qu’ils soient sous la forme d’une entreprise, d’un événement, d’une association ou autre. Ils se livrent sur leur parcours, leurs idées, leur manière de travailler… C’est très riche !

Axelle a eu l’idée de ce format audio, parce qu’elle apprécie la radio, elle en a fait il y a quelques années. Elle trouvait que cela manquait dans le paysage actuel et que cela constituerait un formidable outil d’empowerment des femmes, pour leur apporter informations, conseils et inspirations.

J’étais d’accord avec elle, mais je ne pensais pas au début la rejoindre, car si dans la vie comme à l’écrit, je suis plutôt bavarde et à l’aise, je le suis bien moins dès qu’il s’agit d’être enregistrée. J’aime maîtriser les choses. Or, la radio et la télévision ne le permettent pas vraiment, même s’il y a montage par la suite.

Toutefois, Axelle m’a convaincu de le faire parce que ce projet est pertinent et qu’il s’inscrit dans la lignée de ce que nous faisons depuis des années : rencontrer des femmes, partager nos expériences, nos compétences. Et comme je l’avais embarquée dans une « aventure rédactionnelle » de plus d’un an pour notre ouvrage journalistique, Abécédaire LKP,  je lui en devais une, en quelque sorte.

Pour lancer ce projet, en décembre 2017, nous avons organisé une séance photo avec plusieurs femmes du monde du numérique, secteur dont chacun connaît le dynamisme et l’importance croissante. Secteur également encore « très masculin », mais qui en Guadeloupe, et plus généralement dans la Caraïbe, compte nombre de boss ladies, déterminées et ambitieuses. 

A l’Université des Antilles, sur le campus de Fouillole à Pointe-à-Pitre, nous étions ainsi 11 femmes réunies pour être photographiées par HappyMan Photography. Cédrick Isham-Calvados était également présent pour capturer les coulisses. 

Certaines de ses femmes, Axelle et moi, nous les connaissions très bien, d’autres un peu moins. L’idée était d’avoir des boss ladies dont nous apprécions le travail, mais également l’état d’esprit. Elles sont toutes animées par cette envie d’atteindre leurs objectifs, de dépasser les freins pour réussir en Guadeloupe, dans la Caraïbe, voire à l’international.

J’ai été vraiment ravie de les rencontrer, d’échanger avec elles.

Si le temps me le permettait, je les aurais bien suivi l’espace d’une journée de travail. Je suis sure que j’en apprendrais énormément. Je vous explique pourquoi.

Jessica Brudey : créatrice de la startup Foodîles et des Ateliers Foodîles

Madame Foodîles ! Je la connais très bien. Nous avons collaboré ensemble pour la communication digitale de différents événements, de manière bénévole. Nous travaillons actuellement sur un projet professionnel, dont nous vous en dirons plus le moment venu. C’est une gourmande. Moi, pas du tout. Mais elle ne m’en veut pas. Elle m’étonne toujours par ses connaissances et surtout sa détermination à concrétiser ses idées. 

Je suis sure que si je passais une journée avec elle, j’irais dans un très bon restaurant, j’assisterais à un de ses ateliers, je rencontrerais des chefs, des restaurateurs, des gourmets, etc. Tout un monde à découvrir !

La Fée Pipelette : youtubeuse, chroniqueuse, influenceuse, blogueuse (Creola)

Elle fait partie des rares dans son domaine, c’est-à-dire lifestyle, beauté et mode, que je suis. Je trouve qu’elle a une belle spontanéité dans ses vidéos. Elle a du talent. Alors, c’est toujours sympa de la regarder, même si ce ne sont pas des thématiques qui m’intéressent particulièrement. 

La suivre durant une journée me permettrait de découvrir des adresses sympas. Elle me donnerait sans doute quelques conseils beauté et mode, mais également me livrerait ses analyses sur le marketing digital, l’influence en Guadeloupe. Je ne manquerais pas de l’interroger. Elle sait de quoi elle parle.

Laura Larifla : co-créatrice du site Cinemanioc.com et coordinatrice de production

Je l’ai déjà interviewée deux fois, mais je suis sure que je découvrirais encore beaucoup de choses sur elle en la suivant une journée. Elle a une vie trépidante. Le monde du cinéma, des documentaires, de la production audiovisuelle, il est particulier. 

Le temps d’une journée, je pourrais la suivre sur un tournage. Je ne l’ai jamait fait. Cela devrait être intéressant de l’observer en action dans les coulisses. Et comme elle s’est récemment mise à la réalisation, je lui poserais une foule de questions sur ce sujet aussi.

Nathalie Louis-Monge : créatrice du site d’information, Caraïbe Agricole

Nous gravitons dans le même monde, celui de la presse, mais nous n’avions jamais encore échangé – en vrai – jusqu’à la séance photo. Etrange… Ou pas tant que cela, car elle « couvre » une thématique que j’apprécie, mais sur laquelle j’ai peu l’occasion d’écrire : le monde agricole.

Alors, en suivant Nathalie, j’en apprendrais beaucoup en une journée. Sur le terrain, à son bureau, peu importe. Compte tenu de son expérience et de son dynamisme, j’en sortirais très enrichie.

Stécy Lancastre : journaliste et blogueuse (LaNouvelleSam)

Nous nous connaissons seulement depuis quelques mois, mais nous faisons le même métier. Alors, forcément, cela rapproche, parce que nous avons toujours des connaissances à partager. Elle m’a interviewée récemment, et je la remercie encore pour cela. Déjeuner avec elle m’a permis de découvrir ses ambitions pour son blog notamment.

Si nous passions une journée ensemble, nous ferions simple : un sujet à couvrir sur le terrain et la rédaction de l’article ensuite. Que la meilleure gagne ! Enfin… Façon de parler.

Rachel Lollia : créatrice de la startup Pawoka

Voici une autre jeune femme que j’ai interviewée pour le blog. Et cela reste une de mes entrevues mémorables. Rachel, elle a un concept fort, Pawoka, qui met en avant la biodiversité caribéenne. Celle-la même qui est si exceptionnelle, mais aussi si menacée. Rachel, elle a un concept qui dépasse l’aspect entreprenarial, qui est de l’ordre de l’intérêt public.

Je sais qu’elle a des journées vitaminées, comme toutes les autres boss ladies, alors, la suivre serait assurément intense. Je lui poserais mille questions sur les plantes, mais aussi sur ses projets, histoire de faire une mise à jour de mon portrait sur elle. 

Stéphanie Caliste-Manette : consultante en tourisme et hôtellerie, coach personnelle et blogueuse (Stéphanie CM)

Avec Stéphanie, bonne humeur assurée. Elle aime parler de tourisme, mais aussi de développement personnel. Elle a toujours quelque chose à raconter, mais aussi une question à poser. Elle aime échanger, apprendre et partager des infos. C’est sans doute pour cela qu’elle tient un blog.

Une journée avec elle ? Cela donnerait lieu à des échanges interminables, ponctués de rires. Et peut-être qu’elle me dévoilerait enfin son projet secret, celui dont elle n’a pas voulu m’en dire plus lorsque je l’ai interviewée la dernière fois ! 

Milène Paul (Milly D.) : youtubeusecoach et motivational speaker

Elle a le même prénom que moi. Enfin… A une lettre près. Elle fait partie de celles dont j’essaye de regarder les live sur Instagram, car j’apprends toujours quelque chose. Je lis son  livre actuellement, page après page. Patiemment. J’aime bien.

Le temps d’une journée avec elle, je prendrais en note tout ce qu’elle fait. Comment elle filme ses vidéos. Comment elle travaille. Les conseils qu’elle donne à ses clients. Je noterais tout.

Sylvia Phibel-Puissant : fondatrice de la startup Caraïbes Factory

Je connais bien Sylvia. C’est une femme ultra dynamique ! Elle est par ci, elle court par là. Il faut dire que son concept qui consiste à propose des visites atypiques d’entreprises l’y oblige. Elle fait les visites elle-même, elle communique sur les réseaux sociaux. Elle se donne beaucoup ! J’apprécie.

Pour passer une journée avec elle, je chausserais des baskets, première chose. Je prendrais mon carnet, mon dictaphone, mon appareil photo et mon chargeur de téléphone. En mode « je pars en reportage », car c’est sûr qu’il ne serait pas question que je rate quoi que ce soit, ni de la visite guidée, ni de ce qu’elle me raconterait.

Axelle Kaulanjan : directrice de cabinet et fondatrice de Caribbean Boss Lady 

Je dois l’avouer, je n’ai pas trop envie de passer une journée avec Axelle. C’est une amie, mais je connais trop bien son emploi du temps, justement ! Elle commence ses journées très très tôt et les finit très très tard, parce que son travail l’y oblige. Ajoutez à cela Caribbean Boss Lady, Objectif Boss Lady et autres…. Et vous me comprendrez.

Bon, quand même, si j’étais obligée – je plaisante là – de passer une journée avec elle, je l’obligerais à rester chez moi, posée. En fait, au final, c’est elle qui serait obligée de passer une journée avec moi !

Chères boss ladies, je vous salue toutes. Vous avez des journées bien chargées et c’est la raison pour laquelle je ne vous imposerai pas ma présence. Soyez rassurées ! Bonne continuation à toutes. A très vite !

Crédit photos : HappyMan Photography pour Objectif Boss Lady.

  • 61
    Partages

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.