Je vous ai raconté TEDxPointeàPitre sur ce blog, en deux billets (celui-ci et celui-là) : comment tout a commencé, pourquoi j’ai rejoint l’équipe, mes ressentis sur l’événement du 10 novembre, mais aussi les intervenants, l’équipe. Je n’y reviendrai donc pas.

Cependant, à l’époque, les vidéos des talks livrés par les huit intervenants n’étaient pas encore en ligne. Pour qu’elles le soient, il a fallu plusieurs semaines et un grand investissement d’une partie de l’équipe (agrandie pour ce faire – merci à tous ceux qui ont participé) et de notre chef de projet, Florence.

Oui, monter des vidéos pour qu’elles répondent au format TED/TEDx, qu’elles retranscrivent le dynamisme des intervenants, l’enthousiasme du public, a demandé beaucoup d’attention et de patience.

Quand les premières vidéos ont été fin prêtes, vers fin décembre, soulagement ! Elles ont été mises en ligne au fur et à mesure. La dernière, celle de Gustave Parking, a été mise en ligne hier.

Je vous invite à toutes les visionner, car chacune d’elle renferme vraiment des éléments inspirants, enthousiasmants.

Des amis m’ont demandé quelles interventions je préférais. Je n’ai pas pu répondre. Je les aime toutes.

Déjà parce que je sais ce qu’elles ont nécessité comme travail aux intervenants, aux coachs. Mais pas seulement.

Le talk de Magalie est si en adéquation avec ce que je souhaite pour la Caraïbe, en termes d’entreprenariat, de dynamisme, de rupture avec les clichés bien connus.

L’intervention de David est pleine d’une sincérité et d’une timidité mêlées, qui amplifient la profondeur de ses propos.

Celle de Léna m’a interpellé, parce que ce bigidi qu’elle décrit résume la vie, vu qu’elle est permanent déséquilibre, finalement devenu nouvel équilibre, notre équilibre.

J’ai aussi été émue par le talk de Carel, parce qu’à travers son récit sur le séisme de 2010 en Haïti et son utilisation des réseaux sociaux, j’ai perçu son amour pour son pays et son envie de vraiment apporter sa pierre « positive » à l’édifice.

J’ai ri avec TiMalo (et sa fameuse histoire du guépard, à voir !), et j’ai beaucoup applaudi ses propos pertinents sur le créole. Oui, que voulons-nous pour cette langue ?

J’ai ri encore avec Gustave Parking et son discours montrant combien l’improvisation, c’est vraiment mêler « l’utile à l’agréable ».

M’Baïreh Lisette a parlé de gestion de crise, avec une histoire de boeuf, un principe de l’élastique et plusieurs notions clés. Je ne vous dis que ça. Allez voir !

Enfin, le Dr Henry Joseph a démontré par mille et un exemples que nous devons tous devenir locavores. Il a même chanté ! Oui oui, vous avez bien lu.

En résumé, les vidéos sont enthousiasmantes. De l’inspiration tous azimuts.

Je vous invite donc à aller les visionner, à commenter et à partager. Comme dit le Dr Henry Joseph, ALLONS-Y !