TOP
Guadeloupe - Caraibe

Spécial invité : « Ça bouge en Guadeloupe ! Le papillon est en ébullition »


Je suis très flattée. Stécy Lancastre, une collègue journaliste, blogueuse (La Nouvelle Sam), guadeloupéenne, a pris la plume pour écrire un billet pour ma rubrique Spécial invité.  J’apprécie beaucoup son style, mais aussi sa manière d’aborder et de traiter les sujets. C’est donc un réel plaisir de lui donner la parole sur mon blog. A toi, Stécy !    

Exprimez-vous ! Si je devais définir en une phrase la rubrique “Spécial invité” du blog de Mylène Colmar, ce serait celle-ci. Aujourd’hui je prends ma plume pour vous dire ce que je pense de la Guadeloupe. Un territoire d’ambiance et d’opportunités.

Guadeloupéenne, Habissoise (j’en suis très fière), la Guadeloupe me connait et je la connais bien aussi (rires). Je l’ai vue dans tous ses états.  Lorsqu’on parle d’elle aujourd’hui, trois éléments sont accolés à son nom : sargasses, CHU, “pani dlo”… C’est embêtant, ça ne nous rend pas service. C’est décourageant. Des images péjoratives qui démoralisent les Guadeloupéens qui vivent au quotidien ces désagréments, mais aussi ceux qui n’y vivent plus. À me lire, la Guadeloupe, ce sont les PROBLÈMES !

Beaucoup de jeunes motivés et ambitieux choisissent de quitter la Guadeloupe pour exceller ailleurs. Taux de chômage élevé, vie chère et j’en passe… Beaucoup partent pour ces raisons, mais beaucoup reviennent. Ce phénomène je l’observe depuis bientôt cinq ans. Les Guadeloupéens sont de retour. Et ça se voit !

Pour commencer, les entrepreneurs sont nombreux et dynamiques. Des beaux projets embryonnaires voient le jour, avancent et bousculent les codes. D’autres sont bien installés dans le paysage économique guadeloupéen. Il est très important de ne pas oublier le choix courageux de ces entrepreneurs qui prennent la relève. Ils constituent désormais un réseau reconnu dans l’archipel. Tout n’est pas rose, mais c’est ensemble qu’ils avancent.

Ces entrepreneurs insufflent un nouveau souffle qu’il faut continuer à nourrir. On peut démarrer une activité en Guadeloupe. C’est possible ! Je suis très heureuse de voir que les clichés sont mis à mal par cette génération qui a compris qu’il faut créer des opportunités et non attendre… Nous avons un potentiel énorme.

Et puis, je ne peux pas parler de la Guadeloupe sans parler de son cadre de vie magique. Vous connaissez beaucoup qui peuvent dire qu’ils viennent d’un paradis ? Nous, nous pouvons le dire. Et cerise sur le gâteau, nous pouvons partir à l’international ! De la Guadeloupe, on peut aller dans les Caraïbes, à Paris, à Montréal, à New York, à Miami, à Atlanta… DIRECTEMENT ! Aller à l’international, retourner sur son île. Je trouve ça juste Gé-NI-AL !

Je trouve qu’il y a de plus en plus de jolies activités à faire. Je pense aux festivals culturels, culinaires, aux marchés tous les vendredis dans les communes, aux concerts intimistes, aux évènements sportifs de plus en plus funs, aux belles actions pour l’environnement. On ne les voit pas souvent, voire jamais, mais les Guadeloupéens font ! Ça bouge en Guadeloupe ! Le papillon est en ébullition.

La Guadeloupe a besoin de toutes ses forces vives, de près comme de loin. Vous qui êtes à l’étranger, ne croyez pas que vous n’êtes pas dans l’équation de notre rayonnement. Vous y êtes ! Allez, parlez de nous, ramenez-nous vos amis pour qu’ils découvrent cet endroit que vous appelez « le péyi ».

S’il y a une chose que nous ne devons jamais perdre, c’est notre culture. Transmettre est un pouvoir inégalable. Cette génération, qui construit notre nouveau futur, est bien vivante. Cessons d’être déçus par des institutions démissionnaires et continuons de créer des opportunités.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.