M’éloigner de la Caraibe m’amène toujours à vivre des histoires plus ou moins joyeuses. Je m’en vais vous raconter la dernière en date, qui débute par un fait assez banal : mon smartphone tombé dans l’avion.

Je vous livre ce « feuilleton » qui a duré l’espace d’une matinée, en 10 « épisodes ».

Episode 1

Hier matin, 9h, l’avion Corsair dans lequel je suis atterrit à l’aéroport Orly sud à Paris, après un agréable vol et 30 minutes d’avance.

Excellent vol @corsairinternational. #vol #voyage #travel #sky #happy

Une publication partagée par Mylène Colmar (@mycho971) le

Comme j’ai pris de jolies photos, dans l’avion, je sors mon téléphone et les publie sur Instagram. Ensuite, tout se passe bien. Pas de contrôle des papiers d’identité trop long, pas de bagage en soute à récupérer car je n’ai qu’un sac en cabine. Je suis dans le hall d’accueil très rapidement.

Je cherche mon smartphone pour prévenir ma famille que je suis bien arrivée. Et là… pas de téléphone. J’ai beau fouiller, l’objet demeure introuvable. Après réflexion, j’en arrive à une conclusion : je l’ai perdu dans l’avion.

Episode 2

Je me précipite au comptoir des bagages perdus et je tombe sur une dame d’une quarantaine d’années, la moue renfrognée. Ok.

Je lui explique que mon téléphone est tombé dans l’avion. Elle me demande ma carte d’embarquement et appelle ensuite les agents de Corsair pour leur demander de chercher l’objet. Puis, toujours aussi agréable qu’une porte de prison, elle me demande d’attendre qu’ils rappellent. Ok.

J’attends. De longues minutes passent. Une heure déjà. Plus le temps file, plus je commence à paniquer. Même si mon portable est verrouillé par un mot de passe, rien ne me dit que la personne qui le trouvera ne réussira pas à accéder au contenu : contacts, applications, messages, etc. Je retourne donc voir la dame qui m’explique – sèchement – que s’ils n’ont pas rappelé, c’est qu’ils n’ont rien trouvé. Ok.

Je la regarde, mais bon… Pas question de perdre mon temps avec elle, j’ai mieux à faire.

Episode 3

Je me rappelle – enfin – que j’ai mon Macbook avec moi et qu’il y a du wifi à l’aéroport. Je décide de changer tous les mots de passe des comptes essentiels : Gmail, Facebook, Twitter… Il ne manquerait plus que je me fasse pirater !

Je me souviens – enfin – que je peux bloquer mon smartphone à distance et même envoyer un message pour demander de m’appeler sur un autre numéro, en l’occurence celui de ma cousine, Sonia. Done !

Et pendant que j’y suis, je lui envoie un message via Facebook pour la prévenir de ce qui m’arrive et qu’elle risque de recevoir l’appel d’une personne qui aura trouvé mon téléphone. Elle me répond de suite, elle est donc maintenant au courant. On avance, mais une nouvelle heure est passée. 

Episode 4

Il est environ 10h30. Le feuilleton s’accélère. Ma cousine m’informe qu’elle a reçu l’appel d’une des femmes de ménage qui nettoient l’avion dans lequel je me trouvais. Elle a retrouvé mon smartphone, mais ne peut sortir pour me le donner. Je suis soulagée ! J’ai de l’espoir. Il me faut trouver un moyen de le récupérer maintenant.

Je retourne voir la dame du comptoir des bagages perdus et lui dit explique la situation. Sans un sourire, elle me répond qu’elle ne peut rien faire, qu’il faut que j’aille à Orly Ouest, où se trouve le comptoir des objets trouvés. Euh… Mon téléphone n’y est pas. Il est à quelques mètres, dans les mains d’une femme qui attend que je vienne la voir.

Pas la peine d’insister, je n’obtiendrai définitivement rien d’une personne qui ne veut pas aider.

Episode 5

Je ne peux pas en rester là. Je traverse tout le terminal pour rejoindre l’agence des ventes de Corsair. Je tombe sur deux dames à qui j’explique mon problème. Elles sont d’une grande gentillesse. Ouf, il y a de l’espoir ! Elles téléphonent à la société de nettoyage, pas de réponse, hélas.

Episode 6

En même temps, je suis toujours en contact, via Facebook, avec ma cousine qui elle-même a réussi à joindre à nouveau la dame qui a mon portable. Cette dernière lui a assuré avoir remis mon smartphone à un cordo de Corsair.

Euh… Arrêtons-nous un moment, car vous avez sans doute eu la même réaction que nous : un cordo ? En fait, c’est un coordinateur de vol, un agent de piste. Il y en a des dizaines dans l’aéroport, vous imaginez bien !

Entre temps, les agentes de Corsair ont reçu la même information. Il ne reste donc plus qu’à retrouver ce monsieur.

Episode 7

Il est maintenant 11h passées. La plus jeune des agentes de Corsair prend le dossier en main. Elle demande à son responsable d’appeler les gens au 3e étage – nous sommes au rez-de-chaussée – pour qu’ils rapportent mon portable. Il passe le coup de fil. Pas de réponse. Il va falloir attendre. Pas le choix. Je ne partirai pas sans mon téléphone.

J’écris à ma cousine qu’il y a de l’espoir. De longues minutes passent. Je ne vois rien venir. Ma patience est mise à rude épreuve, mais après tout, tout est de ma faute et on me rend service, donc je me tais.

Episode 8

Une demi-heure passe. Je ne vois toujours rien venir. La jeune femme de Corsair me présente des excuses pour l’attente, me rassure en me disant qu’ils vont retrouver ce fameux cordo. Je n’en doute pas. Néanmoins, j’aimerais avoir mon téléphone en main et avoir enfin mon happy end. En attendant, quitte à patienter, je commence à rédiger le billet de blog que vous êtes en train de lire. Eh oui, tout est matière à inspiration et écriture pour moi.

Episode 9

Une autre demi-heure s’est écoulée. Ne voyant encore et toujours rien venir, l’agente de Corsair prend sur elle d’aller chercher elle-même ce cordo-mystère. Re-attente. Mon billet est quasi finalisé quand une autre dame de Corsair m’indique que mon téléphone arrive. Bon, là, j’ai le sourire. Ce n’est plus qu’une question de minutes.

A 12h20, j’ai enfin eu mon smartphone entre les mains ! La jeune femme me l’a rapporté. Je n’ai pas assez de mots pour la remercier. Toutes mes dents sont dehors.

Episode 10

J’ai pris une minute pour tirer les leçons de cette histoire.
1. Ton téléphone, tu ne perdras jamais plus dans l’avion, en le mettant bien au fond de ton sac.

2. Ton Macbook, toujours tu emporteras, mais cela, c’était déjà le cas.

3. Néanmoins, seule la bienveillance des gens, au final, te « sauvera ».

Merci donc à ma cousine Sonia, la femme de ménage qui a récupéré mon téléphone, les agentes de Corsair, le cordo-mystère. Et comme je suis de très bonne humeur, je remercie même la dame du comptoir des bagages perdus, qui par son attitude glaciale m’a insufflé ce surplus de détermination pour continuer à chercher mon smartphone.

En balade à Paris

Bref. Je suis à Paris pour quelques jours, mais j’ai déjà hâte de retrouver ma chère Caraïbe.