Le chômage est une problématique majeure pour la Grande Caraïbe. 

Selon l’Insee, en Martinique, « en 2016, 27 000 personnes sont au chômage au sens du BIT en Martinique, soit 18 % de la population active, moins qu’en 2015 et 2014. Pour les autres régions des Antilles-Guyane, le taux de chômage est de 24 % en Guadeloupe et de 23 % en Guyane  ». 

Les jeunes sont particulièrement touchés. A consulter, les « Chiffres clés de la jeunesse en Martinique 2016 » de l’Observatoire des Métiers et de l’Emploi de la DJSCS Martinique. 

Dans le cadre de mes activités professionnelles mais aussi pour le blog, j’ai traité à maintes reprises ce sujet, d’autant plus « intéressant » qu’il permet d’en évoquer d’autres, comme la précarité, les inégalités, la détresse économique et psychologique, mais aussi les solutions (formation, insertion, développement de certains secteurs, etc.) à mettre en oeuvre.

Voilà pourquoi j’ai accepté l’invitation de D’Antilles et D’Ailleurs à assister à deux jours du séminaire européen sur l’employabilité des jeunes qui se déroule actuellement en Martinique, et ce, jusqu’au 8 octobre.

Organisatrice de cette rencontre, cette association « travaille dans le domaine de la lutte contre l’exclusion et le chômage, dont sont victimes les jeunes ayant moins d’opportunités ». Elle a décidé de réunir 30 professionnels (éducateurs, responsables associatifs, travailleurs de jeunesse, etc.) venus de 14 pays européens, afin de faciliter le développement « de nouveaux projets à dimension européenne œuvrant pour l’inclusion et l’employabilité des jeunes ». (extraits du communiqué de presse).

Ateliers, soirées pour échanger, visites sur le terrain, travaux en groupes, le séminaire présente un programme chargé. J’ai notamment hâte d’assister à la table ronde qui aura lieu le 5 octobre, de 9 à 12h, à l’Institut Martiniquais du Sport. Vous y êtes tous les bienvenus. Voici les intervenants prévus.

La veille, nous visiterons des associations locales, puis nous aurons droit à une présentation de dispositifs de financement publics et privés, entre autres.

Je reviendrai sur ce que j’ai vu et j’ai entendu, dans le cadre d’un ou des billets de blog. Et compte tenu des nombreux messages que j’ai reçus suite à l’annonce de ce séminaire sur les réseaux sociaux, j’ai eu l’idée de concevoir un dossier sur la question. Oui, hâte d’y être !