A chaque fois que je me pose devant ma page blanche, j’ai une crainte sourde : vais-je parvenir aujourd’hui à (bien) écrire ?

Cela dure l’espace d’une minute, peut-être deux, juste avant que je ne commence à taper sur mon clavier. L’une des meilleures manières que j’ai trouvées pour distraire mon esprit avant et pendant ce désagréable moment est d’écouter de la musique. J’ai déjà eu l’occasion de partager plusieurs coups de coeur sur ce blog.

Cette fois-ci, je vais vous parler de jazz contemporain.

Je vous le dis tout de suite, je n’y connais pas grand chose en la matière, d’autant que j’écoute essentiellement des classiques. Miles Davis. Chet Baker. Ou encore Ella Fitzgerald.
Cependant, grâce à Yasmyn Camier, bien connue pour son site Talan An Nou, j’ai récemment découvert Tonbé Lévé, le nouvel et premier album d’Arnaud Dolmen, batteur international.

Je suis tombée sous le charme.

Je vous conseille vivement d’écouter « Tèt Kolé » et « Sonjé Joj », quand l’album sortira le 6 octobre. Toutefois, j’ai aimé l’ensemble, car chaque morceau crée une ambiance à la fois agréable et particulière, propice pour l’écriture.

En attendant, voici le premier morceau mis en lumière !

Par ailleurs, je vous livre trois points que j’ai retenus du communiqué de presse :

« Axé sur uune esthétique de Jazz contemporain, cet album est mélangé aux rythmiques caribéennes et plus précisément du Gwoka. »

« 5 invités internationaux de renom agrémentent la musique enflammée de l’opus : Mario Canonge, Lionel Loueke, Fanm Ki Ka, Erik Pédurand et Cynthia Abraham. »

« La Caraïbe, la famille et l’espoir pour réussir à s’accomplir sont les trois thèmes majeurs explorés par le jazzman. Sa musique est un appel à la persévérance, à un optimisme quasi insolent pour ne jamais laisser les expériences de la vie nous assommer. »

Et comme j’ai bien apprécié l’article sur la sortie de cet album sur le site du média Fip, je vous invite à le lire.

Evidemment, rien ne vaut le live. Arnaud Dolmen sera en concert en Guadeloupe, le 16 décembre eu Centre culturel de Sonis. Et avant cela, le 2 novembre à Paris et le 30, le même mois, en Martinique.

En écoutant la musique d’Arnaud Dolmen, je voyais quelques photos que j’ai prises dernièrement défiler dans ma tête. Elles se mariaient si bien avec… 

Alors, inspiration au rendez-vous ?

Crédit photo de couverture : Alexandre Lacombe.
Merci pour le partage
  •  
  • 25
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
    28
    Partages
  •  
  • 25
  • 3
  •  
  •  
  •