TOP

Festival Ecritures des Amériques : de beaux rendez-vous à venir en Martinique et en Guadeloupe


Le déconfinement en Guadeloupe est synonyme de reprise des événements et cela fait du bien !
Das mon agenda, j’ai notamment marqué la tenue du Festival Ecritures des Amériques, qui aura lieu du du 17 au 21 novembre en Martinique, puis du 22 au 27 novembre en Guadeloupe.

J’ai tiré des informations à retenir du dossier de presse.

A propos du thème

« Héritage(s) constitue le motif de l’édition 2021 dans l’acception pleine d’un mot qui évoque les vestiges réels ou rêvés de la mémoire qui irriguent la fiction, matrice confuse et mystérieuse de la création littéraire. Une couleur du passé qui, sans faire l’impasse des tragédies et des traumatismes de l’histoire, tresse au présent des fils poétiques qui relient récits et personnages et nous y attachent comme de vrais souvenirs qu’on s’approprie. »

A propos du visuel

« Le visuel de l’édition 2021, la lithographie South American Jungle, issue d’une série de 1911 d’Adolf Lehmann, (renvoie), dans l’entremêlement des lianes et la confusion végétale, aux arcanes de la mémoire, aux méandres des héritages de diverse nature et aux sources du temps et de l’histoire personnelle qui innervent la littérature. »

Au programme

« D’une île à l’autre, de la Martinique à la Guadeloupe, (…), une caravelle d’auteurs agrège les épisodes qui constituent les moments phares de l’histoire du Festival :
– Les échanges animés par les journalistes-écrivains,
- Les rendez-vous littéraires quotidiens dans des lieux de culture familiers du public,
– Les lectures confiées à des comédiens professionnels,
– Les rencontres jour après jour entre les auteurs, les collégiens, les lycéens et les étudiants dans le cadre d’une programmation spécifique en direction des classes de lettres, d’histoire et de langues ;
– La célébration festive et conviviale de la littérature sur des sites patrimoniaux dans le cadre des soirées inaugurale et conclusive. »

Des nouveautés

« – Instaurer de nouvelles escales littéraires dans les îles de l’archipel Guadeloupe afin de toucher les publics les plus éloignés de la lecture et de la littérature et étendre les rencontres désormais attendues à Marie-Galante et à Saint-Barthélémy, aux Saintes, à la Désirade et à Saint-Martin,
Aménager des ateliers d’écriture en milieu carcéral pour prolonger la démarche de Lire pour en sortir, association dont Leïla Slimani est la marraine. »

Le hashtag : #FEA2021

Rendez-vous au Festival !


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.