TOP

Guadeloupe : j’ai aimé le show mode Nature et Fol’Nuit de Guenael Capet


Depuis quelques semaines, les invitations et communiqués ont recommencé à remplir ma boite mail. J’ai d’abord été très contente, car c’était le signe d’une reprise de l’activité (économique) dans l’archipel. Ensuite, j’ai été frustrée car je n’ai pu aller (quasi) nulle part, du fait de la sortie du numéro 5 de Foodîles, le magazine totalement #FOOD, qui fut très intense. Promis, je vous raconterai.

La semaine dernière, j’ai réalisé que mon agenda était un peu moins rempli que d’habitude. Ô joie ! Malgré la fatigue, j’ai de suite eu envie d’assister à un événement. Oui, mais lequel ? J’ai alors repensé à ce dossier de presse reçu quelques jours auparavant. Il portait sur un show mode intitulé Nature et Fol’Nuit prévu pour le 31 juillet à Gosier. Au programme : un défilé avec de pièces roots et d’autres de la nouvelle collection de Guenael Capet, un Guadeloupéen âgé de 30 ans, passionné de couture depuis l’âge de 10 ans.

Je vous le dis tout de suite : ce nom ne me disait rien. Mes connaissances en matière de mode caribéenne sont limitées, je dois bien l’avouer. Cependant, cela fait partie de mes objectifs d’apprendre davantage sur le sujet dans les prochains mois, car les stylistes et designers de notre région font assurément partie des acteurs participant à notre richesse culturelle, patrimoniale.

Bref. Je ne connaissais pas Guenael Capet, mais le dossier de presse et l’affiche de l’événement m’ont donné envie d’en savoir plus. Me voilà donc, vendredi 31 juillet, 20h, au Royal Riviera. Entrée 15 euros, masque obligatoire. Le public est au rendez-vous, femmes et hommes bien habillés.

J’ai beaucoup aimé les « tenues stylées écopensées », c’est-à-dire « des créations à partir de matériaux de récupération ». Guenael Capet a bien atteint son objectif « de donner une seconde vie à ses tissus qui bien souvent ne sont portés que très peu par leur détenteur ».

La deuxième partie du défilé portait sur la « Fol’Nuit ». Pour le créateurs, cela rimait avec des créations très révélatrices, avec de la transparence, de la dentelle, mais aussi des couleurs. Je rappelle que mon savoir se limite aux quelques défilés auxquels j’ai déjà assisté et à mes lectures, aux visionnages de reportages et vidéos, mais je suis restée un peu sur ma faim. Quelques tenues ont retenu mon attention, mais j’aurais aimé avoir cet effet wow qui n’est jamais venu.

Par contre, gros coup de coeur pour le choix des mannequins, hommes et femmes, très diversifiés. Cela changeait des silhouettes très longilines habituelles. J’ai aussi apprécié l’intermède avec les jeunes danseurs. Un vent de fraîcheur !

En conclusion, j’ai passé un excelllent moment.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.