TOP

Sites web des communes de Guadeloupe : de si grandes lacunes

  • 49
    Partages

J’avais déjà publié un billet sur ce sujet, sur mon précédent blog, en septembre 2013. Cependant, il m’est apparu indispensable de faire un nouveau point. 

La Guadeloupe compte 32 communes. Certaines possèdent un site web officiel assez complet, d’autres ont fait le strict minimum en la matière, mais surtout 15 13 (MAJ)* n’en ont pas, pour une raison, ou une autre.

Et pourtant… Est-il besoin de rappeler toute l’utilité d’un site web ? Je ne pense pas.

Pour quelles raisons certaines communes n’ont pas jugé « utile », « nécessaire » de lancer un site ?

Quelques mairies de Guadeloupe – Photomontage Mylène Colmar.

En attendant, voici les résultats de mon passage en revue.

Sur 32 communes, 15 13 communes n’ont pas de sites internet  : 9 inexistants + 4 inaccessibles. (MAJ)*

Bien sûr, j’ai effectué une recherche minutieuse, mais s’il s’avère qu’une de ces communes possède un site officiel, n’hésitez pas à me le signaler.

(MAJ)* 07/04 : Grâce au commentaire de Ronan (ci-dessous) que je remercie, j’ai pu mettre à jour la liste. 

Commentaires (8)

  • Ronan

    Pour Anse-Bertrand : http://www.ansebertrand.fr/ + page facebook
    Pour Deshaies : http://www.villededeshaies.fr/
    Baillif : pas de site mais page facebook https://www.facebook.com/villedebaillif
    Pointe à Pitre : il suffit d’ajouter les www pour accéder au site : http://www.ville-pointeapitre.fr/
    … pour Marie-Galante ils ont un portail pour la communauté des communes http://www.paysmariegalante.fr/

    reply
  • Ronan

    😉

    reply
  • Cairo

    pour bouillante un compte Facebook est dédié : ville de bouillante. Merci

    reply
  • Anthony Bardet

    Bonjour,
    L’article est très intéressant et vous faites bien de rappeler qu’avoir un compte Facebook ne suffit pas à une commune. Toutefois, il aurait été bien que des citoyens avisés fassent une analyse des sites web afin de voir les carences de chacun d’eux et de définir un plan de site « type » pour une commune lambda.

    En effet, on peut remarquer des disparités notoires entre les sites… certains sont trop compliqué avec trop d’information, d’autres en ont trop peu, d’autres ne sont pas actualisés, certaines communes ont été éclairées de mettre le site à la fois en français et en anglais (c’est le minimum sur un territoire touristique), certains sont plus des blogs que des sites web, certains sites sont très vieux donc peu attrayant.

    En tout cas je vous félicite d’avoir relevé ceci car effectivement c’est un problème facile à régler, très important et pourtant négligé.

    reply
      • Anthony Bardet

        Très bonne idée de leur demander ce qu’il en est ! Bonne continuation. Je reste à l’affut alors.

        reply

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.