TOP

11 ans sur Twitter, sans regret (ou presque)


11 ans sur Twitter ! Et dire que la mort de ce réseau social a été annoncée des milliers de fois depuis sa création… Il est là, il résiste, pour mon plus grand plaisir, puisque qu’il reste mon réseau social préféré. 

Pourquoi j’aime tant Twitter ? 4 bonnes raisons.

1. Une mine d’informations pour la veille

Parmi les premiers sites que je consulte chaque matin, figure bien sûr Twitter. Il est incontournable, bien avant Facebook ! C’est un rouage essentiel de ma veille.

Je suis actuellement 872 comptes, parmi lesquels une grande majorité d’acteurs majeurs de la Grande Caraïbe : gouvernants, organisations, personnalités

Pour gérer mon compte Twitter, j’utilise Tweetdeck, un logiciel permettant d’afficher plusieurs colonnes en fonction des recherches.

Grâce au duo Twitter + Tweetdeck, je peux en quelques minutes obtenir une foule d’informations et surtout de liens vers des articles, des billets de blog, portant sur la région. Je peux ainsi déterminer les actualités ou autres sujets intéressants à partager dans le cadre de ma veille quotidienne #actus #Caraibe. Certes, je fais appel à d’autres outils pour l’enrichir, mais Twitter reste ma source centrale.

2. Une source de découvertes

Je ne suis pas énormément de comptes, en comparaison d’autres utilisateurs, parce que je tiens à ce que les tweets apparaissant dans mon fil soient de qualité.

Au début, lorsque j’ai rejoint Twitter, il n’y avait que peu de comptes caribéens – et encore moins guadeloupéens – partageant des actualités intéressantes. Il faut dire que déjà Facebook était très populaire et Twitter, guère de personnes ne connaissaient son utilité.

Au fil des années, les Caribéens ont peu à peu compris l’intérêt d’y être, si bien que j’ai pu m’abonner à des comptes au contenu très pertinent.

Les plus intéressants pour moi sont ceux des journalistes et blogueurs aux quatre coins de la région, car ils ne se contentent pas de partager les liens de leurs propres articles/billets, ils relayent aussi beaucoup d’autres actualités.

De plus, il y a les « tendances », qui livrent les hashtags et sujets les plus populaires sur le moment. Evidemment, ils sont différents en fonction des pays… Il faut bien choisir la zone.

3. Un outil pour accroître son réseau

Twitter est plutôt froid, parce qu’il n’y a pas ce caractère très « friendly » de Facebook ou d’Instagram. Nous ne sommes pas entre « amis », mais abonnés et les tweets ont une espérance de vie bien plus limités que les posts Facebook….

Néanmoins, année après année, à force de suivre, certains followers finissent par se connaître et même par tisser des liens d’amitié… Tant et si bien que cela m’arrive d’appeler certains par leur nom de profil quand je les rencontre dans la vraie vie !

Plus génralement, Twitter est parfait pour accroître son réseau. Peut-être pas autant que LinkedIn, le réseau professionnel de plus en plus prisé, mais tout de même, il est performant. J’ai réussi à tisser des contacts avec des journalistes, blogueurs et influenceurs dans toute la Grande Caraïbe grâce à mon compte Twitter.

4. Un propulseur pour mon blog

Je ne peux que remercier Twitter pour mon blog.

Dès que j’ai mis en ligne un nouveau billet, je poste le lien sur tous mes comptes sur les réseaux sociaux. Twitter est toujours celui qui m’apporte un grand nombre de lecteurs, car je compte près de 6000 abonnés, certains ayant eux-mêmes des milliers de followers… Ce sont des précieux relais !

J’en profite d’ailleurs pour remercier tous ceux qui tweetent, retweetent mes tweets, en particulier ceux portant sur mes billets de blog.

Twitter n’a pas que des bons côtés…

Evidemment, j’ai dépeint jusqu’à présent un tableau tout beau, mais Twitter a aussi ses côtés moins « sympathiques », que je me dois de mentionner :

1. Il est (très) chronophage.

Je passe beaucoup de temps sur ce réseau social pour tweeter, retweeter, mais aussi pour « modérer » les commentaires, c’est-à-dire y répondre, mais aussi supprimer si c’est vraiment nécessaire. En effet, nombre de personnes appelés les « trolls » s’ « amusent » à polluer les tweets des autres… Galère !

Il y a aussi les live-tweets, les challenges, les threads, les tchats…

Il se passe toujours quelque chose sur ce réseau social où tout défile à vitesse grand V. Je le consulte régulièrement durant la journée, histoire de garder le fil.

2. Il est (vraiment) agaçant.

Contrairement à tous les autres réseaux sociaux majeurs, il n’est pas possible de corriger un tweet. Cela fait des années que la demande est faite à Twitter, sans qu’elle ait été acceptée. Il parait qu’ils y réfléchissent…  Toutefois, pour l’instant, le résultat : je ne sais plus le nombre de fois que j’ai dû supprimer/republier un tweet, après m’être aperçue qu’une vilaine faute s’y était glissée.

De plus, avec Twitter, certains s’amusent à spoiler les séries, c’est-à-dire à en révéler les détails croustillants. En ce moment, c’est le cas avec Games Of Thrones, série américaine très très populaire, vu le nombre de tweets pour chaque épisode. Je fais partie du club #NoGOT, mais je comprends que cela puisse énerver certains. 

En résumé, Twitter est terrible, dans tous les sens du terme.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.