TOP

Caraïbe : connaissez-vous le #BestHaitiChallenge ?


Le 1er mai rimant avec Fête du travail et jour férié, les réseaux sociaux tournaient un peu au ralenti… Cependant, mon fil sur Twitter a été tout de même un peu animé par le biais de posts relevant du #BestHaitiChallenge.

Déjà, la veille, Samuel Dameus, photographe haïtien connu et à l’initiative de ce challenge, battait le rappel auprès de ses milliers de followers.

Appel relayé par bien d’autres utilisateurs, évidemment.

Le jour J, les tweets #BestHaitiChallenge furent donc nombreux. Sélection.

Le hashtag et les photos parlent d’eux-mêmes, mais tout de même je me dois de revenir sur les motivations.

#BestHaitiChallenge -> #HaitianHeritageMonth

L’an dernier, invité dans la très populaire émission Chokarella, animée par Carel Pedre, Samuel Dameus a expliqué son idée.

En résumé, il a d’abord affirmé que cette initiative s’inscrivait dans la continuité de son « engagement de mettre en avant Haïti ». En effet, notamment avec son exposition « Faces of Haïti » présentée dans nombre de pays, il est parvenu à mettre en lumière des facettes bien loin des images éculées véhiculées sur ce territoire caribéen.

Il a ensuite eu l’idée du #BestHaitiChallenge, rapidement soutenue par d’autres, que ce soit les Haïtiens eux-mêmes qui parlent d’Haïti sur les réseaux sociaux, de manière positive, et fassent ainsi la promotion de leur pays.

Sur les réseaux sociaux, les challenges avec hashtags étant très populaires pour réunir virtuellement un maximum de personnes qui postent le même jour, cela lui est apparu une évidence. Le challenge dans le cadre du #BestHaitiChallenge est simple : les utilisateurs choisissent leurs plus belles photos d’Haïti (ou même les photos d’autres en les créditant bien sûr) et les partagent sur les réseaux sociaux.

A noter que le 1er mai n’a pas été choisi au hasard puisqu’il s’agit du 1er jour de l’Haitian Heritage Month, une célébration née aux Etats-Unis en 1998 et qui a pour objectif de mettre en lumière l’apport culturel et historique des Haïtiens dans le monde, via une série d’événements tout au long de mai.

Mettre en avant les côtés positifs d’Haïti en photos

J’apprécie cette utilisation des réseaux sociaux pour mettre en valeur un pays, donner à voir sa population, son quotidien, mais aussi ses paysages, ses monuments de manière différente et dans le cas d’Haïti de manière positive.

Habituellement, Haïti, dans les médias et sur les réseaux sociaux, ce sont surtout les catastrophes naturelles, la pauvreté, les mouvements populaires… Heureusement, depuis quelques années, le développement du numérique et des outils liés a permis que nous connaissions mieux ce territoire.

Désormais, il est possible de s’informer via les médias haïtiens en ligne, mais aussi les blogs, les podcasts et, bien sûr, les comptes pertinents sur les réseaux sociaux.

Pour conclure ce billet, un morceau et un clip que j’apprécie beaucoup et qui s’allient parfaitement au sujet de ce billet.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.