TOP

Colloque en Guadeloupe : La Mulâtresse Solitude d’André Schwarz-Bart en pleine lumière

Partager

La mulâtresse Solitude fait partie de mon environnement quotidien… Combien de fois ai-je croisé sa statue situé sur le boulevard des héros aux Abymes ? Des centaines et des centaines…

La statue de Solitude aux Abymes.

Bien sûr, cette Guadeloupéenne entrée dans l’histoire m’a inspiré des pages d’écriture. Je lui ai notamment consacré un billet de blog il y a quelques années. https://mylenecolmar.com/la-mulatresse-solitude-en-bd-a-linitiative-de-lunesco/ Je revenais sur son histoire, notamment.

« La mulâtresse Solitude est née en 1772 à Capesterre- Belle-Eau. Esclave devenue libre en 1794, cette femme enceinte n’hésite pas à prendre les armes et à combattre aux côtés des hommes, pendant les révoltes contre le possible rétablissement de l’esclavage secouant l’île à partir de 1798. Elle est exécutée par pendaison, à l’âge de 30 ans, le lendemain de son accouchement.»

Certains disent que son tout est fabriqué la concernant… Pour moi, ce qui compte, c’est le symbole, l’appel au courage.

Je vous raconte cela, car j’ai appris qu’un colloque international sur La Mulâtresse Solitude d’André Schwarz-Bart se tiendra les 8 et 9 décembre au Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. « 1972-2022, 50 ans entre ombres et lumières ». Il est ouvert au grand public.

L’événement est organisé par Odile Hamot, qui est professeur agrégé de Lettres modernes et docteur ès Lettres. Elle est Maître de conférences en Littérature française moderne et contemporaine à l’Université des Antilles.

3 informations essentielles sur ce colloque.

1.

Un ouvrage oublié désormais sous les projecteurs

André Schwarz-Bart (1928-2006) compte parmi ses oeuvres un roman intitulé La Mulâtresse Solitude, paru aux éditions Seuils en 1972.

« force est de constater que cet ouvrage majeur de la littérature antillaise demeure ignoré de ceux-là mêmes dont il nourrit l’imaginaire et dont il étanche la soif identitaire. Cinquante ans après sa publication, le 1er février 1972, il importait donc qu’un hommage soit rendu, en Guadeloupe, au roman tenu dans l’ombre de son éclatant personnage, comme à son auteur » (extrait de l’introduction du programme)

2.

Un colloque très international

« Ce colloque, organisé en partenariat avec le Mémorial Acte, entend donc réparer un oubli et replacer dans la lumière d’une réflexion multiple, réunissant des universitaires de la Caraïbe, de France hexagonale, de Suisse, d’Israël et des États-Unis, le roman qu’André Schwarz-Bart avait choisi de consacrer à une figure qu’il avait sortie de l’ombre des livres d’histoire, La Mulâtresse Solitude. » (extrait de l’introduction du programme)

3.

Un programme très riche

Pour obtenir des informations, les contacts du Mémorial ACTe : contact@macte.fr et 0590 25 16 00.


Partager

Journaliste, consultante éditoriale, éditrice, je blogue sur ma région, ses acteurs et enjeux. Fière d'être une #caribbeanblogger depuis 2007. Je tiens une veille sur l'actualité caribéenne sur Twitter. Rejoignez-moi !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Recevez gratuitement votre sélection d'informations sur la Caraïbe chaque premier lundi du mois.

Vous êtes inscrit ! Merci