TOP

En balade à Petit-Canal en Guadeloupe : nature, histoire et street art


Après quelques jours au repos forcé à cause d’une méchante toux, j’ai (enfin) repris le chemin du travail. J’ai retrouvé mon cher clavier, mais surtout le terrain.

En fin de semaine, j’étais à Petit-Canal pour interviewer une personne au beau parcours pour le numéro 5 de Foodîles, le magazine totalement #FOOD, qui  sortira fin mars. Pour ceux qui ne connaissent pas, Petit-Canal est une commune située dans le nord Grande-Terre et donc éloignée  à la fois des zones économiques et touristiques.

Une fois mon rendez-vous terminé, j’ai décidé d’aller faire un tour du côté du port, des marches des esclaves. Tout est dans un même petit périmètre. C’est mon site préféré de cette commune pour trois raisons.

1. Le joli port

J’aime tout dans ce joli port : les petits bateaux de pêche, le phare, le paysage… La nature est magnifique, mais ce que j’apprécie le plus, c’est le calme, la tranquillité des lieux.

2. Le patrimoine historique

Petit-Canal est une commune au patrimoine architectural très important, avec des sites incontournables de la Guadeloupe. Le plus connu est sans doute les marches des esclaves, qui conduisent à l’esplanade où étaient vendus les esclaves débarquant des bateaux.

3. Les incroyables fresques

Gros coup de coeur pour le street art dans des lieux historiques. Ce n’est pas toujours une réussite. Cependant, les deux fresques situées à quelques mètres des marches apportent des touches de modernité et de couleur qui viennent magnifier le lieu.

A Petit-Canal, j’aime aussi les paysages verdoyants, les terres agricoles à perte de vue. Cela fait du bien de contempler cette immensité et de respirer, tout simplement.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.