TOP
Guadeloupe

Flashback Caraibe : en 2010, un intérieur de rêve, sur mesure


Aménager ou rénover son habitat est une question de budget et de goût. Peintures, revêtements de sol, luminaires, mobilier ou encore objets de décoration… l’éventail de produits vendus en magasin permet de faire un choix judicieux, convenant au style de sa maison et à portée de sa bourse.

Dans les revues, à la télévision, dans les magasins, les invitations à aménager son intérieur et les idées pour rendre son habitat plus beau et plus confort sont pléthoriques, si bien que nombre d’Antillais se prennent au jeu. Certains, comme Priscilla, se contentent de modifier la décoration d’une pièce ou deux. “Je n’aimais pas du tout mon salon que je ne trouvais pas assez coloré, pas assez chaleureux, explique cette Guadeloupéenne. J’ai donc décidé de le faire repeindre en bleu clair, de changer de place certains meubles. J’ai aussi acheté un nouveau tapis, quelques coussins et posé de nouveaux rideaux.” Avec un budget d’un peu moins de 500 euros, Priscilla est parvenue à un résultat qui la satisfait.

Pour “personnaliser” son espace à vivre, la manière la plus évidente et économique – sauf en cas de choix très coûteux – consiste à acheter des objets à la fois pratiques et beaux, comme les rideaux, les luminaires, les vases, les poufs, etc. Et, hormis si le style de son intérieur est très épuré, il est possible d’y apporter une touche encore plus personnelle, grâce à des statues, tableaux, photos encadrées… Magasins spécialisés, rayons des supermarchés, petits commerces de bric à brac, les lieux où faire de telles acquisitions ne manquent pas, preuve de l’attractivité du marché. 

Rien à déclarer ?

Réaliser des aménagements intérieurs très importants occasionne des dépenses bien plus élevées. Pierre a choisi de transformer une partie de sa maison jusque-là inutilisée en un petit studio pour la famille, les invités. “J’ai eu recours au service d’un architecte d’intérieur, ce qui m’a permis d’obtenir un appartement qui me convient vraiment. Il est petit, mais bien aménagé “, explique-t-il. L’architecte a choisi de privilégier les meubles encastrés, faits sur mesure afin de gagner le maximum de place. Il a aussi opté pour une décoration sobre, afin  de ne pas surcharger la pièce et donner l’impression d’un plus grand espace à vivre.

La transformation de l’habitation de Pierre n’a pas nécessité de permis de construire. Un particulier doit faire une demande d’autorisation légale – permis de construire ou déclaration de travaux – seulement si les travaux doivent modifier l’aspect extérieur de la maison, changer l’utilisation d’un espace, par exemple un bureau transformé en salle de bain, ou s’il la nouvelle surface habitable est supérieure à 20 m².

Un article écrit en 2009, tiré de mes archives.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.