TOP

Flashback Caraibe : pour la mode et le design, vers une structuration locale


Du fait de l’économie mondialisée, la mode et le design constituent des secteurs particulièrement concurrentiels, mais à fort potentiel. Ils sont connus pour être très créateurs d’emplois et avoir des retombées positives pour l’artisanat et d’autres filières. Au niveau caribéen, les perspectives économiques sont d’autant plus belles que la région possède un grand vivier de talents et des savoir-faire reconnus.

En Guadeloupe, la mode et le design, associés aux métiers d’art, représentent 20,5% des emplois des industries culturelles et créatives, soit 377 personnes. Néanmoins, la majorité des acteurs sont des professionnels individuels, des petites entreprises, qui peinent à produire et vendre en grande quantité, alors que la qualité et l’originalité des créations est régulièrement soulignée.

L’absence de structuration de ces filières, d’une stratégie de développement à l’échelle régionale, a empêché la mise en place d’outils communs de fabrication, de promotion, de distribution pour exploiter toutes les potentialités de ces secteurs. De fait, nombre d’acteurs rencontrent des difficultés financières et/ou peinent à trouver des solutions pour tirer bénéfice de leurs créations, pourtant susceptibles de séduire au-delà du département.

Parmi les dernières initiatives en date pour soutenir ces secteurs, figurent les Kréyol Fashion Days, forum technique sur la mode et le design créé en 2012, dont l’ambition principale est de favoriser les échanges entre tous les acteurs caribéens, l’émergence de projets structurants en termes de formation, de production, de promotion, d’export dans la Caraïbe. Des dispositifs d’accompagnement, sous forme d’assistance technique spécialisée – Design et innovation, Emergence – ont aussi été mis en œuvre. La mise en place d’une agence spécialisée pourrait permettre de renforcer cette dynamique.

A noter que les avancées technologiques entraînent l’apparition d’innovations dans la mode et le design, comme les vêtements connectés, qui nécessiteront des évolutions importantes, en termes de matériel, de compétences, de formations.

Un article écrit en 2015, publié dans Le Panorama des Industries culturelles et créatives en Guadeloupe, tiré de mes archives.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.