TOP

#Caribbeanblogger depuis 2007 et pas question d’arrêter !


J’ai du mal à croire que je blogue sur la Caraïbe depuis 2007, certes, de manière discontinue, puisque j’ai fait quelques pauses, plus ou moins longues. 

J’avais prévu de rédiger un billet d’anniversaire pour ce blog que j’ai lancé le 5 février 2015, mais les jours sont passés et je n’ai pas eu le temps de rédiger quoi que ce soit. Et finalement, comme souvent, en cette fin de semaine, je me suis retrouvée devant mon clavier, avec l’envie de partager quelques réflexions avec vous et de marquer tout de même.

1. Tant d’années… 

Souvent, comme beaucoup de gens, je me dis que cette longévité est normale, parce que mon métier est d’écrire. Et cependant, ce n’est pas aussi évident que certains pourraient le penser. Après avoir passé une journée à parler avec des gens, prendre des notes, rédiger ci ou ça, et accomplir bien d’autres tâches liées à mes entreprises et projets, je n’ai pas toujours envie de me remettre devant mon ordinateur pour écrire un billet. Et comme je l’ai toujours dit, je ne me force pas. De toute manière, au fil des ans, je me suis aperçue que cela ne sert à rien. 

2. Pourquoi ? 

Quelle est ma motivation de continuer à bloguer ? A cette question qui m’est souvent posée, je réponds toujours : ma passion pour la Grande Caraïbe, ses acteurs, ses enjeux ! Et c’est tellement vrai !

Il suffit d’une petite inspiration, d’une belle personnalité, d’une simple découverte…. Et cette envie de les mettre en lumière revient. La Caraïbe est un parfait terrain pour rencontrer des personnes aux parcours et points de vue très divers, parce qu’elle rassemble une grande diversité de populations, de langues, de cultures… 

3. Lectorat au rendez-vous

Autre motivation : les retours des lecteurs. Quand j’ai commencé à bloguer, les réseaux sociaux était loin d’être aussi développés. Le smartphone que j’utilisais prenait des photos correctes pour l’époque, mais n’ayant, bien sûr, rien à voir avec la qualité de celles d’aujourd’hui. Et pourtant les lecteurs étaient au rendez-vous. Comment le savais-je ? Grâce aux statistiques qui existaient déjà. Grâce surtout aux commentaires laissés en dessous des billets et des mails que je recevais. 

Désormais, tout se passe essentiellement sur les réseaux sociaux, ce qui permet d’engager une conversation, certes imparfaite, mais qui a le mérite d’exister. 

4. Toujours plus ? 

J’en viens à un point épineux. Le blogging a tant évolué au fil des années, avec le développement de la création de contenus sur le web, l’importance de plus en plus grande de l’audio et de la vidéo, la nécessité d’avoir une communauté et de l’alimenter sans cesse… Moi, ce que j’aime, c’est l’écrit, parce que j’aime être lue par le plus grand nombre et laisser des traces. Toutefois, j’ai bien compris qu’il fallait « jouer » le jeu et j’ai commencé à produire plus de photos, de vidéos. J’ai même décidé de lancer mon podcast qui s’appellera Carnet noir. J’ai pris beaucoup de retard pour ce projet, mais j’espère le concrétiser d’ici quelques jours. 

5. MAXI Format

Qu’est-ce que j’aime le plus dans mon blog ? Le MAXI format, sans hésitation. Ce sont les billets les plus longs de mon blog et, sans doute, les plus difficiles à faire, mais j’aime tellement cet exercice. Echanger longuement avec l’autre, essayer de comprendre, d’analyser, de rebondir et ensuite faire en sorte de partager tout ce que j’ai pu collecter dans un texte certes long, mais avec un fil conducteur, pour que le lecteur ait envie de lire jusqu’au bout. A chaque fois, c’est un challenge et je ne publie pas si je ne suis pas satisfaite. 

Billet très très personnel, mais vous comprendrez que j’en fasse un de temps en temps.


Journaliste, consultante éditoriale, éditrice, je blogue sur ma région, ses acteurs et enjeux. Fière d'être une #caribbeanblogger depuis 2007. Je tiens une veille sur l'actualité caribéenne sur Twitter. Rejoignez-moi !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x