TOP

En Guadeloupe et Martinique, la fibre à très petits pas


J’ai déjà rédigé un premier billet pour me plaindre de ne pas avoir la fibre, certes, mais plus généralement pour pointer du doigt des points que je ne comprenais pas et surtout les enjeux liés au fait d’avoir une excellente connexion internet.
J’avais l’intention d’aller interroger des acteurs de la fibre pour en savoir plus, mais entre mon agenda chargé et les crises dans la crise, je dois avouer que j’ai mis un peu ce sujet de côté, bien qu’il me tienne vraiment à cœur.

Cependant, lors de ma veille de l’actualité caribéenne sur Twitter, que vois-je ? Un tweet de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) qui a été une piqûre de rappel.
Et évidemment, j’ai partagé les résultats pour la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane sur Twitter.

Je n’ai pas été étonnée par les résultats, qui n’ont été qu’une confirmation de ce que j’avais déjà lu. De plus, ils reflétaient les témoignages que j’avais obtenus de Guadeloupéens, suite à la publication et diffusion de mon précédent billet.

A noter que pour Saint-Martin, le taux est de 27,5% et Saint-Barthélemy 22,2%.
Je vous invite à aller voir les résultats détaillés sur le site de l’ARCEP. Ils sont édifiants !

Et toujours sur Twitter…

Mon tweet a donné lieu à ce commentaire de Yarma, Guadeloupéen connu pour produire des vidéos de qualité et qui aurait bien besoin de la fibre.

 

Autre commentaire, qui invite à regarder vers la Réunion.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la Réunion m’est citée en exemple. Il paraît que cette île est en avance sur nous pour tout ce qui concerne le numérique et l’innovation… Ceci explique cela ? Je vais éviter ce raccourci. Et une nouvelle fois, je vous assure que je continuerai à me pencher sur le sujet.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.