TOP
Caraibe

En temps de covid-19, rêver d’une destination pas si lointaine : la Grenade


Pour 2020, j’avais de nombreuses aspirations en terme de voyages. Mon séjour en Côte d’Ivoire en novembre dernier m’a évidemment donnée envie retourner en terres africaines. J’avais quelques destinations en tête…

Je voulais aussi exaucer un de mes rêves : aller à Singapour. Depuis que j’ai regardé un reportage sur ce pays, puis admirer quelques photos, ce pays fait partie des premiers sur ma liste.

Bien sûr, côté Amérique latine, j’ai toujours ce souhait d’aller au Brésil, notamment pour saluer mon ami Serge Katembera.  Et, pour je ne sais plus quelle raison, j’ai aussi noté le Nicaragua.

Enfin… Tout cela est partie remise. La faute au covid-19, aux incertitudes, qui ne donnent pas envie de tenter des destinations d’autant plus lointaines que depuis la Guadeloupe, il faudra multiplier les escales.

Et pourtant, si cela est possible, peut-être dans quelques semaines ou mois, j’aimerais bien remonter dans un avion, histoire de changer d’air. La Grande Caraïbe, avec sa diversité de territoires, de langues, de populations, permet d’obtenir aisément ce dépaysement tant recherché, ce sentiment délicieux de curiosité mêlée d’impatience. Pas besoin d’aller finalement à des centaines de milliers de kilomètres.

J’ai déjà visité plusieurs territoires de la Caraïbe. Cependant, il m’en reste tant d’autres à découvrir.

Quand la situation sera revenue un peu plus à la normale et si les billets n’affichent pas des prix exorbitants, je remonterai dans un avion, direction peut-être la Grenade.

Pourquoi cette île ? Parce que d’abord, ce n’est pas très loin de la Guadeloupe. Ensuite, c’est petit, différent et beau, comme le prouvent les photos et vidéos sur internet.

Photo : Hugh Whyte sur Unsplash

Photo : Skybluesrich sur Pixabay

Et non, je vous le dis, je ne rêve pas des plages de la Grenade… Je me vois plutôt flâner dans les rues de Saint-Georges, la capitale. Pas besoin de vraiment plus en ce moment pour changer d’air… N’est-ce pas ?

Et sinon, à propos du Covid-19 & co…

1. La Grenade a enregistré jusqu’à présent 21 cas confirmés, 13 guérisons.

Les mesures pour lutter contre la propogation du virus dans l’île mises en oeuvre ont vite porté leurs fruits si bien que le nombre de cas est peu élevé. Ces derniers jours pas de nouveaux malades comptabilisés.

2. Comme un peu partout dans le monde, déconfinement à la Grenade en cours, mais pas à pas… 

Le premier ministre de Grenade, le Dr. Keith Mitchell, s’est récemment adressé à sa population pour faire un point sur la situation dans son île.

« Alors que beaucoup attendent la réouverture de nos frontières extérieures, je m’empresse de dire que même si cela est imminent, nous n’en sommes pas encore là. Les frontières ont été fermées pour empêcher la propagation du virus et sauver des vies, et pour l’instant, nous devons maintenir ce statu quo. » – Dr. Keith Mitchell

Pas d’ouverture des frontières prévue pour le moment.

3. La Grenade fait partie des territoires caribéens qui vont recevoir des millions pour faire face aux conséquences de la pandémie.

« Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a déclaré dans un communiqué que les décaissements avaient été approuvés pour la Dominique, la Grenade et Sainte-Lucie en réponse à leurs demandes de financement au titre du mécanisme de la facilité de crédit rapide (FCR), qui s’élève à 65,6 millions de dollars. » (Extrait traduit de l’article de Loop Barbados) 

Et nul doute que les gouvernants de ce pays pour lequel le tourisme est si important vont multiplier les demandes de soutien. A noter qu’en 2017, l’île a accueilli 117 000 touristes, soit l’équivalent de sa population ! 

Et vous, où iriez-vous dans la Grande Caraïbe, si « demain » cela vous était possible ?


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.