TOP

PCA Podcast : cette interview-fleuve que je n’imaginais pas accorder


Je préfère mener des interviews plutôt que d’en accorder. Non par par une quelconque timidité, humilité ou que sais-je… Ceux qui me connaissent savent que je suis une grande bavarde. Cependant, j’aime cultiver la discrétion et je ne suis surtout pas à la recherche d’une quelconque « visibilité ». Comme je le dis souvent, j’ai créé mes supports pour pouvoir m’exprimer et je m’en satisfais bien. 

Toutefois, depuis quelques années, j’ai plaisir à répondre positivement à une ou deux demandes d’interview par an. Cela me permet de faire connaître mes projets, entreprises, de partager opinions et informations. Je ne dis oui que si je suis convaincue par le format et la pertinence du sujet, des thématiques abordées. 

Cette longue introduction pour vous expliquer le contexte de ma dernière interview pour Parcours Confidences Antilles (PCA) Podcast, un média créé et animé par Axel, un Guadeloupéen qui d’ailleurs est un de mes coups de coeur de 2021. Avant qu’il me contacte, j’avais écouté quelques épisodes et trouvé son format et surtout son ton intéressants. Quand il m’a écrit via Instagram, j’avais donc un a priori positif, qui s’est confirmé lors de notre échange téléphonique par la suite. 

Axel, il a un franc parler étonnant et surtout c’est une mine d’informations. De plus, PCA Podcast est un long format et pas question de manier la langue de bois ! J’ai donc dit oui, en me demandant tout de même dans quoi je m’embarquais.

Le jour J, avant même le début de l’enregistrement, nous avons discuté de tant de sujets ! Nous ne nous connaissions pas et voilà que nous discutions à bâtons rompus, comme deux amis. J’étais donc à l’aise pour l’interview qui a duré un peu moins d’une heure et s’est bien déroulée. Nous avons parlé de mon parcours, de mes projets, de ma vision de la Caraibe, de mon blog, de la jeunesse, de déontologie journalistique et même de Nina Simone, artiste que nous admirons tous les deux. J’ai eu le temps d’expliquer, de préciser certaines de mes idées. 

J’ai vraiment apprécié qu’Axel joue le jeu de l’échange vrai, en partageant ses points de vue parfois bien tranchés, mais toujours argumentés. Et nous avons aussi bien ri. Bref. Une interview-fleuve, nature, comme je n’en ai jamais accordées. 

Je vous invite à écouter, parce que je ne pense pas en donner de sitôt et, vu le nombre de sujets abordés, il y en a bien dans le lot qui devraient vous intéresser.

Et bien sûr, laissez-moi un commentaire, car il est toujours sympathique d’avoir des retours.  


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.