TOP

Made in Guadeloupe : Alerte Cata, cette nouvelle app’ qui deviendra très vite incontournable


Une belle « habitude » qui perdure… Cela fait des années que j’interviewe Karel Tarer, dès lors que je suis informée qu’il travaille sur un nouveau projet. Comme je l’ai déjà écrit, il fait partie de ces entrepreneurs guadeloupéens que je suis avec attention, pour trois raisons principales :

  • J’admire sa créativité, ses compétences.
  • Ses idées et concepts sont toujours intéressants.
  • Il parvient à les expliquer de manière claire, car il en maîtrise tous les aspects.

Je vous le dis tout de suite : son nouveau projet m’a enthousiasmé.

Son nom :  Alerte Cata. « Avec cette appellation, tout le monde comprend », dixit Karel Tarer.

Son support : une application mobile avec un design, des services pertinents et une plateforme  avec un fonctionnement bien élaboré. A noter qu’elle est téléchargeable gratuitement sur les stores d’Apple (iOS) et de Google (Android).

Son objectif premier : informer etsensibiliser la population sur les risques, alerter les habitants d’un danger, d’une catastrophe, tels que les incendies, les inondations, etc.

Le teaser vous a plu ? Alors, je m’en vais maintenant vous raconter l’histoire !

D’une banale conversation, jaillit la première étincelle

Si vous avez l’habitude de lire mes billets de blog sur les entrepreneurs, vous savez combien j’aime savoir comment leur est venue l’idée de leur projet. C’est donc la première question que j’ai posée à Karel Tarer. Et voici sa réponse.

« Début 2022, j’ai appris que la Ville de Pointe-à-Pitre était en train d’actualiser son plan communal de sauvegarde, qui est la déclinaison du dispositif ORSEC (Organisation de la réponse de sécurité civile) et concerne la gestion et la prévention des risques.

Cela m’a fait penser à Onde, la toute première application que j’avais créée en 2017. Celle-ci recensait tous les risques (tsunamis, séismes, éruptions, etc.), via des robots qui récupéraient les informations sur des sites américains. En fonction de sa localisation, l’utilisateur pouvait recevoir des alertes. Ce projet, je l’avais mis de côté, car j’en avais d’autres à développer. »

 

Et le projet prit forme

Karel Tarer a, bien sûr, de la suite dans les idées, comme le prouve la suite de son récit.

« A la fin du mois de février dernier, j’ai assisté à une conférence-débat sur les risques naturels organisée par la Ville de Pointe-à-Pitre. Les échanges m’ont vraiment motivé à relancer et poursuivre l’idée de ma première solution.. Je l’ai modifiée pour une nouvelle approche, afin d’intégrer les autorités qui constituent une voie plus officielle.

J’ai ensuite présenté à l’équipe municipale de Pointe-à-Pitre mon projet. Elle a été convaincue de son intérêt et nous avons donc enchaîné les réunions. Enfin, j’ai rencontré le maire qui a été partant à 200%. »

« La Ville de Pointe-à-Pitre est donc la commune pilote d’Alerte Cata. Dans les mois à venir, nous allons faire en sorte d’effectuer les tests nécessaires pour que le projet parvienne à une vitesse de croisière. »

A noter que l’annonce officielle de cette collaboration est faite ce jour, à la mairie de Pointe-à-Pitre.

Alerter pour sauver des vies

Pourquoi cette solution a séduit la Ville de Pointe-à-Pitre ? Eh bien, parce qu’elle répond à un double besoin majeur.

« La plateforme permet à la Ville de sensibiliser la population concernant les risques, en diffusant des informations de manière régulière.  En cas de danger, le maire pourra déclencher une alerte sur son territoire, via la plateforme. Le téléphone des utilisateurs d’Alerte Cata concernés sonnera. »

Et Karel Tarer de préciser : « Si le téléphone est sur silencieux, l’utilisateur n’entendra pas. Cependant, si dans un immeuble ou une école, ne serait-ce qu’une personne reçoit l’alerte, elle pourra au moins avertir les gens de son entourage. Cela pourra vraiment sauver des vies. »

« Par ailleurs, s’il y a un incendie d’ampleur par exemple, le maire pourra faire envoyer un communiqué afin d’informer les habitants en précisant le lieu, avertir les parents que les écoles ont été évacuées, etc. Ainsi, la gestion de ce qui se passe autour du sinistre sera forcément améliorée. »

Alerte Cata, une app’ et une plateforme +++

J’ai pu découvrir en avant-première l’app et j’ai été bluffée par la présentation générale, mais surtout par les multiples services proposés, très complémentaires.

  • Un carrousel présentant les différents risques de la zone dans laquelle l’utilisateur se trouve : « Il y a même certains risques auxquels les gens ne pensent pas comme le transport de matière dangereuse », souligne Karel Tarer. Les informations sont à la fois sous forme de textes et de vidéos consultables dans l’app.

« Les gens développeront cette culture du risque indispensable, se montreront ainsi plus vigilants. Ils connaîtront mieux les consignes et seront donc mieux préparés. »

  • Un fil d’actualité pour que l’équipe municipale puisse transmettre toutes les informations concernant un danger, une catastrophe précise, au fur et à mesure. « La communauté pourra d’ailleurs transmettre des photos. Une sélection sera faite par les gestionnaires qui décideront de partager tel ou tel cliché avec la communauté. »

« Cette partie permettra d’officialiser l’information et de contrer les fake news diffusées sur le web, via les réseaux sociaux notamment. »

  • Un système pour permettre que les utilisateurs fassent des signalements, en indiquant la nature du risque, du sinistre, en ajoutant des commentaires rédigés. La localisation sera automatiquement enregistrée. « La Ville recevra toutes les informations et l’équipe en charge pourra consulter le maire, afin de savoir s’il souhaite déclencher une alerte, diffuser un communiqué… Les services de sécurité seront donc rapidement au courant, les secours pourront mieux s’organiser. ».
  • Un annuaire des différents services à contacter lors d’un danger.

Je ne doute pas qu’une fois que cette solution aura fait ses preuves, d’autres communes voudront rapidement adopter l’outil. Karel Tarer ne sera pas pris au dépourvu.

« L’app et la plateforme sont déjà prêtes pour être utilisées à l’échelle départementale. »

Une vision plus large : développer la solidarité

L’app Alerte Cata sera au fur et à mesure développée pour proposer d’autres services. Karel Tarer a en effet une volonté : proposer un outil permettant de cultiver l’esprit de communauté et de solidarité.

« Chaque utilisateur pourra créer un compte, mettre une photo et préciser ses « qualités ». Par exemple, je suis bénévole, responsable de quartier, ou encore j’ai mon certificat de premiers secours, je suis docteur, etc. Le but est que les gens exerçant des métiers répertoriés, et/ou titulaires de certificats, diplômes pouvant être utiles en cas de catastrophe, de danger, puissent les indiquer. Seront aussi enregistrées les personnes appartenant à la réserve communale, c’est-à-dire celles qui aident à organiser la sécurité dans la ville.

Le but est de permettre au maire de pouvoir faire appel à des personnes pertinentes de la communauté d’Alerte Cata, qui seraient proches des lieux du besoin et pourraient donc aider rapidement, lorsque les secours auraient dû mal à arriver sur place, par exemple. L’utilisateur de l’app sera lui informé via une notification et il lui sera envoyé une géolocalisation du lieu où il doit intervenir. »

Je me rends compte que ce billet est d’une longueur redoutable, mais Alerte Cata le méritait bien. J’ai voulu exposer toutes ses facettes, afin que vous mesuriez à la fois toute la pertinence de cet outil, mais aussi le travail de réflexion et de conception que sa réalisation a nécessité.

Téléchargez en scannant ce QRCode 

Félicitations à Karel Tarer pour ce nouveau projet qui, je l’espère, retiendra l’attention à la fois des collectivités et du grand public. 

PS : Si vous souhaitez en savoir plus sur les projets développés par Karel Tarer, voici les billets que j’ai rédigés au fil des ans :

 


Journaliste, consultante éditoriale, éditrice, je blogue sur ma région, ses acteurs et enjeux. Fière d'être une #caribbeanblogger depuis 2007. Je tiens une veille sur l'actualité caribéenne sur Twitter. Rejoignez-moi !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
marsu

Bravo pour cette initiative citoyenne

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x